Les innovations retail les plus marquantes du mois

Comme chaque mois, focus sur les innovations en point de vente qui m’ont le plus marqué. Ce mois-ci, approche des fêtes oblige, le mot d’ordre est d’attirer un maximum de shoppers dans les magasins, via des expériences inédites et pratiques.

Le calendrier de l’avent en magasin, par The Body Shop  Cela ne vous aura pas échappé, si vous êtes fan de beauté / maquillage : le calendrier de l’avent est LE nouveau produit saisonnier en vogue au sein des grandes marques du secteur. De Sephora à L’Oréal en passant par Nocibé ou L’Occitane en Provence, chaque marque de beauté grand public y est allée de son calendrier de l’Avent, qui permet aux clientes de retrouver le plaisir de cette tradition de l’enfance tout en la mettant en adéquation avec leurs goûts d’adulte. The Body Shop offre même à ses clientes le choix entre deux calendriers de l’Avent : une édition deluxe et une autre plus classique. La marque a eu l’idée, pour promouvoir cette double édition 2015, de mettre en place une expérience interactive dans son magasin londonien situé dans le quartier de Westfield, sous forme de bornes et d’écrans tactiles à l’entrée du magasin. En touchant l’écran et en défaisant le ruban virtuel qu’il affiche, les clients ont ainsi l’occasion de découvrir une surprise, distribuée aléatoirement : un bon de réduction, un bon pour un tea time pour deux au Ritz, une carte de vœu personnalisée… Une belle idée d’animation qui combine promotion pour un événement et un produit spécial, tout en valorisant l’ensemble de l’offre du point de vente.

  Pour en savoir plus   


De l’usine au domicile : la première SPEEDFACTORY d’Adidas s’installe en Allemagne

Adidas a dévoilé ce mois-ci un aperçu de sa vision de la production du futur dans l’industrie du running, en présentant son usine pilote SPEEDFACTORY, installée en Allemagne. Grâce à un processus de fabrication automatisé permettant d’amener la production là où le consommateur se trouve, les SPEEDFACTORIES sont en mesure de produire des articles de sport très performants, avec une rapidité inégalée. La SPEEDFACTORY dispose d’une technologie robotique intelligente, qui offre un niveau de performances très élevé, tout en permettant la fabrication de chaussures d’un design rivalisant sans problème avec celles que l’on peut actuellement trouver dans le commerce. Les premières chaussures de running conceptuelles, au nombre de 500 paires, seront dévoilées au cours du premier semestre 2016. La production en grande quantité destinée aux consommateurs est prévue dans un avenir proche. La stratégie d’Adidas : faire bénéficier ses consommateurs d’une approche high-tech absolue, par le biais de technologies de fabrication révolutionnaires, du service de personnalisation en magasin, et d’expériences numériques interactives.   Pour en savoir plus   


Un nouveau concept de magasin pour Diesel

Une « alternative au luxe », c’est ce que Diesel promet à ses clients dans les communications autour de son nouveau flagship new-yorkais, qui a ouvert ses portes il y a un mois. Le concept : un appartement dans lequel le client se promène. Une approche qui permet de décliner, dans chaque nouvelle « pièce », un univers, un espace dédié à une collection, à une ambiance. Tapis persans, sols en ciment, plafonds en bois, mobilier anciens, aquariums géants remplis d’écrans : selon la collection et le type de produit, les codes du luxe, de la technicité ou de l’authenticité artisanale occupent une place plus ou moins importante dans l’imaginaire déployé par la marque. Du denim à la « cave » à la collection Black Gold et son esprit rock dans l’entrée, la marque modifie donc éclairage, mise en scène et ambiance, permettant à chaque client de trouver l’espace (et le territoire de la marque) dans lequel il se reconnaît le mieux. Ce nouveau concept de magasin est appelé à être déployé dans les magasins Diesel dans les trois prochaines années.   Pour en savoir plus   


Paiement mobile : MasterCard reprend la main avec MasterPass

Alors que les déploiements de solutions de paiement mobile comme Apple Pay, Samsung Pay ou Android Pay, les cartes à puce semblent appelée, à plus ou moins long terme, à disparaître de nos portefeuilles, pour être définitivement remplacées par nos smartphones. Pourtant, le secteur est encore balbutiant, et les réticences de certaines catégories de shoppers persistent, notamment en ce qui concerne la sécurité de leurs données. Il y a probablement là un potentiel à exploiter pour des sociétés comme Visa ou Mastercard, bien identifiées du grand public comme marques expertes du paiement. Et c’est cette dernière qui a fait parler d’elle ce mois-ci : avec “MasterPass”, un portefeuille virtuel intelligent où sont numérisées la ou le(s) carte(s) bancaire(s) de l’utilisateur, qui se matérialise par une application à installer sur son smartphone, sa tablette et/ou sur sa montre connectée, MasterCard peaufine en effet sa solution digitale, en cours de déploiement à travers le monde depuis 2014.

MasterPass propose de commander, de payer, mais aussi cumuler des points de fidélité, afin de rendre les transactions plus faciles et plus rapides, et ainsi gagner du temps au quotidien (aussi bien pour le client que pour le commerçant). Mais surtout, les données du client sont conservées au sein de l’application et ne sont pas réutilisées à chaque nouvelle transaction dans un même point de vente, ce qui fait que le shopper conserve la main sur ses données personnelles, tout en bénéficiant de la commodité d’une commande et d’un paiement en un clic. Intégrer la maîtrise des données personnelles et l’exigence de fluidité aux solutions de paiement mobile sera probablement l’une des clés de succès dans le secteur du m-commerce ces prochains mois. Qui saura rassurer et satisfaire les shoppers à la fois ?   Pour en savoir plus        

Android / Smartphone