La nuit, personne ne vous entendra jubiler

La nuit, personne ne vous entendra jubiler De l'action, des zombies, du sang, de l'angoisse... Mais surtout des parties mémorables en coopération et entre amis, voilà ce que propose ce jeu d'anthologie.

affiche
L'affiche de la campagne No Mercy © Valve

Left 4 Dead est un jeu cinématographique. Largement inspiré des meilleurs films du genre, de George Romero ou de Snyder. Pour preuve, chaque début de partie est une affiche du film d'horreur que vous allez vivre, votre nom apparaissant dans le casting. Le scénario ? Vous incarnez un des très rares survivants d'une infection ayant transformé l'humanité en zombies agressifs. A travers quatre campagnes, donc autant de films, il faut rejoindre un moyen de transport, seule et dernière chance d'évacuation. Les survivants, pourchassés par des centaines de morts-vivants hargneux, traversent des niveaux extrêmement bien pensés, entre hôpitaux, aéroports, banlieues, forêts obscures ou lors d'une des scènes les plus angoissantes du jeu, des champs de maïs. 

Immersif, c'est le mot


Lef 4 Dead se joue à quatre, les derniers survivants de la zone. Quatre personnages charismatiques à incarner, dotés d'une large palette de dialogues qui renforce terriblement l'immersion : blagues, moments d'angoisse, crises de panique... L'idéal est d'incarner ces personnages entre amis. L'ambiance graphique est très réussie. D'un point de vue technique, on est loin du top, mais l'avantage est que le jeu ne nécessite pas une machine du CNRS pour tourner. La lumière et le grain à l'écran sont en revanche de très bon goût. Autre facteur d'immersion très réussi : la bande son. La musique est digne des meilleurs films d'horreur et les bruitages des plus angoissants. Ils sont de plus nécessaires à la survie, car outre les nuées de zombis "classiques", bêtes, méchants mais capables de courir vite avec de l'élan, des espèces mutantes ont fait leur apparition. Ne pas les entendre signifie souvent la mort. Certains peuvent sauter de murs à murs, s'agripper aux endroits les plus inaccessibles et vous bondir dessus. D'autres vous saisissent de leur longue langue pour vous attirer entre leurs bras putrides. Certains encore vous vomissent dessus une substance qui attire irrésistiblement à vous tous les zombis de la zone. Et certainement la pire, cette petite fille qui pleure à genoux dans le couloir, devient un ennemi mortel si vous la réveillez.

Du Multi sinon rien
hunter
Un chasseur à l'approche © Valve


Les parties se déroulent ainsi : on incarne les survivants avec des amis en multijoueurs ou avec des personnages gérés par l'IA. Et on traverse les campagnes, divisées en chapitres. Là où les développeurs ont fait très fort, c'est que chaque partie est différente. En effet, un moteur d'intelligence artificielle s'adapte à votre style de jeu. Il est capable de vous surprendre de nombreuses manières différentes au même endroit. Il adapte la difficulté à votre niveau et surtout, il se charge de maintenir à son maximum la tension dramatique. L'intelligence artificielle fait un réel travail de mise en scène, et le fait bien. En plus des campagnes classiques jouables à quatre, l'intérêt du jeu se voit décuplé par le mode Versus. Une seconde équipe de quatre joueurs incarne cette fois les zombis spéciaux, pour empêcher les survivants d'arriver à bon port. Les morts-vivants peuvent alors coordonner leurs embuscades avec un grand sourire sadique, pour filer la frousse de leur vie aux survivants.

A la recherche de reproches


Pas de mystère, Left 4 Dead est un très grand jeu. Difficile de lui reprocher sa durée de vie, puisque le plaisir est renouvelé à chaque partie et que du contenu additionnel pointe déjà le bout de son nez, notamment une campagne dans un immense centre commercial inspiré de L'Armée des Morts. Les parties sont intenses, la coopération nécessaire, chaque campagne devient une vraie aventure. On pourra juste reprocher au jeu son interface Web, le fait qu'il recherche pour vous et vos amis les serveurs de jeu et que choisir les vôtres se révèle compliqué. Pour le reste, si vous avez un PC ou une Xbox 360, une connexion Internet, que vous aimez l'action ou les zombis, ou avoir peur, ou même les étranges expériences de narration interactive, foncez.

 

 Fiche complète 

 Editeur : Valve / Turtle Rock 

 Sorti sur PC et XBox 360, pour respectivement 50 et 70 euros

boomer
Il va vomir... © Valve

Annonces Google