Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

 
Médias
Les Pages jaunes corses en ligne : modeste mais résolu
Annuaire-corse.com, édité par U Corsu, veut développer ses activités en ligne. Portail régional en vue. --> (Vendredi 27 juillet 2001)
         

Depuis sept ans, la société U Corsu, installée près de Bastia, diffuse un annuaire privé local sur le support papier qui regroupe 120.000 abonnés particuliers et 20.000 contacts professionnels. Elle constitue sa base de données en achetant des fichiers téléphoniques au SNAT (France Télécom). Après avoir créé une déclinaison CD-Rom, elle a créé il y a deux ans son site Internet qu'elle exploite sous l'URL annuaire-corse.com. Des versions corses et anglaises du site sont en cours de développement.

Même si l'enveloppe reste modeste (500 000 francs pour l'année), la société souhaite mettre l'accent sur ses développements Internet pour transformer le site en portail destiné aux "amis de la Corse". Le site reprend la base d'abonnés de l'annuaire papier mais il devrait comprendre également d'autres types d'informations sur l'ïle de Beauté (informations sur les 362 communes corses, tourisme, etc.). Même si la société communique peu autour de son service en ligne, Annuaire-Corse.com est plutôt bien référencé sur Yahoo.fr et visiblement, il y peu de rivaux. "Nous avons enregistré 5 millions de pages vues sur notre site depuis le début de l'année. 20% des connexions proviennent de pays étrangers. La preuve que l'Internet est très utile pour la diaspora corse", indique Erwan Anger, directeur commercial d'U Corsu. "Nous ne voulons pas avoir une étiquette politique régionaliste. Nous sommes l'annuaire de la Corse et de ses amis", précise-t-il.

U Corsu tire des revenus de ses activités en ligne en proposant de monter des mini-sites aux professionnels locaux. Elle en a créé plus de 350 l'année dernière pour assurer aux professionnelles une présence minimale sur Internet. Erwan Anger souhaite développer la partie publicité sur Internet. Le site a été réalisé en interne et est hébergé chez MIC (Micro Informatique Corse). Le représentant d'U Corsu regrette le manque de compétences "high tech" et de prestataires spécialisés Internet sur l'île. Il critique également la vétusté des infrastructures de télécommunication. Malgré un faible taux de pénétration de l'Internet en Corse, il est plutôt optimiste sur un développement rapide.

La société, qui dispose d'un effectif d'une trentaine de personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 16 millions de francs en 2000, en sachant que l'Internet représente une infime partie de ces revenus.

[Philippe Guerrier, JDNet]
 
 
  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International
 
 

Dossiers

Marketing viral

Comment transformer l'internaute en vecteur de promotion ? Dossier

Ergonomie

Meilleures pratiques et analyses de sites. Dossier

Annuaires

Sociétés high-tech

Plus de 10 000 entreprises de l'Internet et des NTIC. Dossier

Prestataires

Plus de 5 500 prestataires dans les NTIC. Dossier

Tous les annuaires