Partager cet article

RSS
description brève de l'image
 
Photo © Jacques Veylet
 
Le tee-shirt de Pietra Rivoli, "multicolore" et "joyeux", est "bien adapté au marché africain", où deux tee-shirts peuvent se vendre un cent. Il a donc des chances de se retrouver sur le marché de Manzese, long de deux kilomètres, plus grand marché de Tanzanie de mitumbas, le nom donné aux vêtements d'occasion occidentaux. Selon l'auteur, "les mécanismes de marché y fonctionnent bien mieux que dans un grand magasin américain" : les prix sont différents selon la couleur, la taille, augmentent les jours de paye, les vêtements pour femmes sont bien moins chers puisque les Américaines en jettent plus que les Américains. Pour Pietra Rivoli, ce n'est que dans "ce dernier chapitre de la vie d'un tee-shirt", celui du marché de l'occasion, "que les échanges mondiaux sont régis par les lois de l'économie plutôt que par les considérations politiques".
Untitled Document
description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image description brève de l'image
JDN Economie Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT