Bot : les DSI des moyennes et grandes entreprises françaises se lancent

Bot : les DSI des moyennes et grandes entreprises françaises se lancent Ils sont plus de 35% à avoir mis en œuvre ou prévoir de mettre en œuvre un agent conversationnel intelligent, selon le dernier sondage JDN / Club Décision DSI.

Site du Club Décision DSI © Club DSI

L'intelligence artificielle (IA) était au menu de la dernière Université des DSI organisée par le Club Décision DSI. Le JDN, partenaire de l'événement, en a profité pour interroger les membres du club sur leurs projets en matière de bot et d'IA. Résultat, sur les 592 DSI interrogés dans le cadre de ce sondage (mené en partenariat avec IT Research), près de 14% indiquent que leur organisation a d'ores et déjà déployé au moins un bot. 22,5% affirment que la mise en œuvre d'une telle application est en projet. Les échanges que nous avons pu avoir avec certains membres du club présents tendent à prouver que ces chantiers portent la plupart du temps sur des agents conversationnels centrés sur le service client ou le support interne (RH ou informatique en particulier).

A la question de savoir quel est le meilleur cloud pour déployer un bot, les DSI consultés évoquent le plus souvent Google Cloud Platform (un acteur cité par 23% d'entre eux), devant Amazon Web Services (17%), Microsoft Azure (près de 14%) et le couple Bluemix / Watson d'IBM (10%). Pour près de 36% des décideurs IT interrogés, ces fournisseurs de cloud ne sont pas les mieux placés pour déployer ce type d'application. Au sein de cette population, 55% des répondants affirment préférer des clouds plus spécialisés pour mettre en œuvre un tel chantier (API.AI de Google)ou  Botsify notamment).

Reste à savoir via quelles messageries instantanées les bots vont pouvoir être mis à disposition. Sur le périmètre BtoC, on connait les plus utilisées d'entre elles au niveau mondial. Il s'agit de WhatsApp et Facebook Messenger (lire l'article Applis de messagerie instantanée : qui est le numéro 1 ?). Mais qu'en est-il sur le périmètre interne à l'entreprise ? Sur ce terrain, Skype for Business est de très loin la messagerie instantanée la plus déployée au sein des organisations interrogées, loin devant Slack et Google Hangouts (voir le graphique ci-dessous).

Considérée comme une des briques centrales d'un agent conversationnel intelligent, l'IA commence à faire son trou au sein des entreprises françaises. Pour preuve : près de 37% des DSI sondés dans le cadre de notre enquête affirment que leur organisation utilise ou prévoit d'utiliser des outils d'IA et de machine learning.

Méthodologie : les indicateurs publiés dans cet article sont tirés d'un sondage réalisé auprès de 592 membres du Club Décision DSI entre le 15 mars et le 15 avril 2017. Le questionnaire a été distribué au sein du Club Décision DSI, au cours des rencontres du club mais également via son réseau social (Help DSI). Fondé en 2007, le Club Décision DSI compte 1 200 membres. Leur profil ? Il s'agit de DSI, mais aussi de DOSI, directeurs informatiques... Ils travaillent pour des organisations, basées en France, d'au moins 300 salariés et pouvant atteindre des effectifs de plus de 5 000 personnes.

A lire aussi :

Club Décision DSI / Intelligence artificielle