Cinq grandes tendances dans le domaine de la formation par la simulation

Des serious games de plus en plus complexes et réalistes, le recours à l'intelligence artificielle, de nouveaux scénarios... Le point sur les grandes tendances de la formation interactive multidimensionnelle.

Une nouvelle génération habituée et avide d’interaction, d’informations visuelles et de simulation multisensorielle dans les environnements d’apprentissage fait aujourd’hui son apparition sur le marché du travail. Connu sous le nom de génération Y, ce groupe a grandi avec les jeux vidéo et atteint l’âge de la majorité pendant l’ère de la technologie des télécommunications. Ces jeunes ont donc l’habitude d’apprendre en suivant des méthodes interactives multidimensionnelles. Voilà pourquoi Fortune 500 et les organisations militaires et gouvernementales se doivent de proposer des simulations d’une grande richesse visuelle afin de captiver et de former ce groupe de personnes véritablement multitâches.

Une puissante technologie se cache derrière ces scénarios de formation empreints d'un grand réalisme. Un peu comme un peintre qui a besoin de son pinceau pour peindre un
chef-d'oeuvre, les développeurs de scénarios ont besoin d'outils technologiques pour créer des simulations hautement réalistes. Grâce à l'émergence de logiciels plus perfectionnés, l'année 2009 s'annonce prometteuse dans le domaine de la simulation, surtout depuis que les différentes organisations commencent à utiliser des scénarios de plus en plus sophistiqués. Cinq grandes tendances se dessinent à l'heure actuelle - en passant par les progrès dans les techniques d'intelligence artificielle jusqu'aux nouveaux types de scénarios de formation - qui vont façonner les environnements d'apprentissage de simulation de demain.
 
1. Les scénarios d'un grand réalisme ne sont plus réservés qu'à l'armée
Jusqu'à tout récemment, les simulations de formation coûtaient beaucoup trop cher pour que les entreprises qui ne faisaient pas partie du secteur de la défense puissent y accéder. Toutefois, comme la technologie destinée à développer des scénarios de formation est de plus en plus largement adoptée et est devenue abordable, les systèmes de simulations deviennent un outil de formation très prisé dans les domaines de gestion des urgences et de surveillance des frontières. Par exemple, les développeurs de scénarios de formation peuvent maintenant tirer parti des données météorologiques afin de simuler les conditions météorologiques auxquelles la police et les sauveteurs pourront faire face en cas d'urgence. Les simulations peuvent également servir à étudier les conséquences éventuelles sur la communauté du démantèlement d'un gang de rue ou à établir des procédures d'évacuation pour un édifice qui n'a pas encore été construit.
 
2. Les jeux destinés à la formation deviennent plus réalistes que ceux pour le divertissement
Les Serious Games font plus que divertir. Ils aident les employés, les soldats et le personnel d'intervention à développer les compétences dont ils ont besoin pour favoriser leur développement professionnel. Par exemple, les outils pour l'intelligence artificielle, conçus à l'origine pour les jeux vidéo, sont aussi utilisés pour créer des environnements de formation de simulation immersifs pour le secteur militaire. Grâce au logiciel d'intelligence artificielle (IA), les développeurs sont capables de créer des scénarios de formation plus dynamiques et plus proches de la réalité, permettant ainsi aux stagiaires d'interagir avec des personnes virtuelles dans des environnements réalistes.

Traditionnellement, l'industrie du divertissement avait une bonne longueur d'avance sur le marché des serious games dans le développement de scénarios et d'effets spéciaux réalistes. Mais le besoin d'utiliser des personnages intelligents capables de bouger et d'agir comme des personnes réelles dans les environnements de simulation - particulièrement dans le secteur militaire - a poussé les développeurs à utiliser des outils de développement extrêmement perfectionnés. Cette recherche accrue de réalisme incite les développeurs de serious games à se tourner vers des logiciels d'intelligence artificielle plus sophistiqués, permettant ainsi de mettre au point des scénarios plus complexes et réalistes.
 
3. De nouveaux types de scénarios de formation amènent de nouvelles technologies de simulation
Un nouveau type de formation mêlant réalité et environnements virtuels commence à apparaître. Utilisés aujourd'hui en premier lieu pour la formation des soldats, ces scénarios intègrent des environnements et des scénarios réels, des jeux de rôle et des effets virtuels. Par exemple, au cours d'un exercice de formation au vol réel, les formateurs peuvent utiliser des radars virtuels pour simuler l'aéronef d'un ennemi. Les stagiaires qui pilotent en temps normal de vrais aéronefs se retrouvent ainsi dans des conditions élevées de stress identiques à celles qu'ils sont susceptibles de rencontrer dans des situations de combat réelles. Ce système est particulièrement avantageux sur le plan financier car les formations en vol avec plusieurs aéronefs peuvent s'avérer particulièrement coûteuses. En combinant données virtuelles et formation au vol réel, les formateurs peuvent ainsi pousser les compétences des pilotes au maximum de leurs limites.

La demande de création d'exercices réalisés autour de missions et d'environnements spéciaux ne cessant de croître, le besoin pour la formation réelle de disposer d'un logiciel évolutif permettant aux utilisateurs de modifier rapidement et facilement les environnements synthétiques pour répondre à leurs exigences particulières se fera sentir.
 
4. Les missions conjointes favorisent le développement de solutions interopérables
Les frontières géographiques ont été soulevées par les progrès en informatique et en communications. Les opérations de mission distribuée, qui permettent au personnel militaire de s'entraîner virtuellement à des missions de combat, sont aujourd'hui utilisées pour former et développer des procédures en collaboration. Mais pour que ces simulations soient réussies, les différents systèmes informatiques doivent pouvoir communiquer entre eux. Des normes d'interopérabilité, telles que les normes HLA 1516, DIS et CIGI, permettent à tous les éléments qui composent un système de simulation de fonctionner ensemble.
Dans les prochaines années, les normes d'interopérabilité s'affineront et les projets du ministère de la Défense auront de plus en plus besoin de solutions d'interopérabilité avec une certification spéciale.

Ainsi, davantage de développeurs de simulations vont adopter des normes ouvertes comme moyen principal de protocoles de communication entre les applications. Comme ces normes sont plus largement intégrées dans la technologie et adoptées par l'industrie, il faut s'attendre à ce que ces données et ces applications soient adaptées et combinées à des solutions innovantes et révolutionnaires. Les applications de demain permettront de tirer profit de tout le développement passé pour les nouveaux contextes de simulation. De plus, les simulations créées dans de nouveaux services seront interopérables avec les anciens systèmes.
 
5. L'expérience de l'utilisateur final est privilégiée
Afin de captiver la génération actuelle de jeunes recrues militaires, les organisations sont de plus en plus à la recherche de réalisme et de scénarios riches en fonctionnalités et faisant preuve d'une grande exactitude. Les améliorations apportées aux technologies de visualisation et la plus grande sophistication des outils pour l'intelligence artificielle permettent d'élaborer des expériences de simulation améliorée avec des scénarios extrêmement réalistes. En clair, les stagiaires assis dans un siège fixe ont vraiment l'impression de voler à bord d'un aéronef militaire ou de naviguer sur un grand navire. On voit souvent les pilotes sortir en sueur d'une session de formation tout simplement parce qu'ils ont oublié que l'atterrissage d'urgence qu'ils ont effectué ou les forces ennemies qu'ils ont combattues n'étaient pas réels.
 
Conclusion : Formation efficace et technologie puissante vont de pair
Nous assistons à une vraie évolution générationnelle dans la population active. La génération des jeux vidéo ne se limite plus aux gamins et aux jeunes adultes s'amusant chez eux mais comprend des agents de premier secours, des employés de bureau et des soldats. Grâce aux simulations qui exploitent au maximum la puissante technologie disponible à l'heure actuelle, les entreprises peuvent efficacement attirer l'attention de et captiver ces jeunes personnes qui exigent plus que de simples livres comme moyen de formation. Avec les forts progrès technologiques actuels, les scénarios de formation vont continuer à avancer dans les prochaines années, créant ainsi de nouvelles occasions en matière d'apprentissage interactif et livrant des résultats encore plus efficaces.

Autour du même sujet