Chine : l’essor du logiciel d’entreprise commandé par l’IA

Laiye Technology vient d’annoncer un tour de table de 35 millions de dollars qui vient renforcer une base d’investisseurs solides et prestigieux. Ce financement, dans un domaine qui a moins fait parler de lui que le e-commerce en Chine, est l’occasion de revenir sur l’essor des logiciels BtoB assistés par l’IA dans ce pays.

Laiye Technology vient d’annoncer clôture du tour de table (Série B+) de 35 millions de dollars, mené par Cathay Innovation et qui vient renforcer une base d’investisseurs solides et prestigieux, qui inclue notamment des fonds de capital-risque tels que Sequoia China ou Lightspeed China, et des corporates tels que Microsoft.

Laiye est aujourd’hui la société leader sur le segment RPA+IA (association de l’automatisation des processus robotisés et de l’intelligence artificielle) en Chine, et offre ainsi la meilleure solution à une large clientèle, parmi laquelle on retrouve entre autres les entreprises Walmart, McDonald’s ou encore Nike. Ces cinq derniers mois, la société a enregistré plus de 300 000 téléchargements, 30 000 inscriptions d’utilisateurs et plus de 6 000 inscriptions d’entreprises.

Ce financement, dans un domaine qui a moins fait parler de lui que le e-commerce en Chine, est l’occasion de revenir sur l’essor des logiciels BtoB assistés par l’IA dans ce pays.

Une tendance dont les prémices sont apparues il y a environ 3 ans

Pour comprendre le parcours de cette société et son potentiel, il nous semble intéressant de faire le parallèle avec le parcours d’une autre société chinoise dans laquelle Cathay Innovation avait investi en 2016 : IfChange.

A l’époque, IfChange était une plateforme de recrutement mettant en relation les entreprises et les demandeurs d’emploi. Ifchange disposait de la base de données la plus conséquente de Chine concernant à la fois les profils d’entreprises et de candidats potentiels à des postes. L’utilisation native de l’IA par Ifchange permettait alors de trouver les meilleures associations possibles entre les offres et les demandes d’emplois.

Malgré une croissance très satisfaisante, ce n’est que lorsqu’Ifchange a adopté une nouvelle approche sur son marché qu’elle a englobé pleinement son potentiel et sa mission. IfChange a valorisé ses atouts et fait évoluer sa stratégie produit pour créer un véritable logiciel d’entreprise nativement assisté par IA et donner naissance à une plateforme complète de recrutement. Cette plateforme permet aux entreprises chinoises de mieux gérer leurs ressources humaines, et aux salaries d’améliorer leurs opportunités à court terme et leur employabilité à long terme. Les employés peuvent ainsi identifier de nouvelles offres ou améliorer leur vie professionnelle, grâce à des services complémentaires créés sur-mesure pour développer et perfectionner leurs compétences et progresser dans leur carrière.

Il a fallu près de 18 mois pour transformer la plateforme initiale, qui ressemblait plus à une place de marché, en développant un logiciel d’entreprise assisté par IA et alimenté par la place de marché. Ce nouveau business model inspiré par le SaaS (Software as a Service) a notamment pu exister grâce à l’approche extrêmement volontariste du fondateur de la société, qui n’a pas hésité à recruter plusieurs centaines d’ingénieurs dans une courte période de temps.  

Quelques mois seulement après le lancement officiel de la plateforme, la solution était adoptée par des dizaines de grandes entreprises telles qu’Alibaba, Tencent ou encore Cisco pour gérer leur processus de recrutement en Chine. N’ayant pas de solutions comparables déjà installées, l’accueil du marché a été si rapide qu’Ifchange est devenue rentable en quelques mois. Une véritable prouesse lorsque l’on sait qu’il est très difficile pour une entreprise d’être profitable avec un business model SaaS dès le début de sa phase de croissance accélérée.

La plateforme connecte désormais plus de 100 000 entreprises et 250 millions de profils qualifiés de salariés, permettant ainsi d’alimenter le logiciel et son IA avec une base de données qui est de très loin la plus massive de Chine, ce qui crée aussi de facto un avantage compétitif sur le long terme vis-à-vis de tout compétiteur qui voudrait faire son entrée sur le marché chinois. IfChange n’a rien d’une copie d’un LinkedIn ou d’un Workday. Il s’agit d’une entreprise leader dans son secteur qui, en tirant parti de l’IA à sa façon, transforme en logiciel la gestion des ressources humaines telle qu’elle se pratique en Chine.

Un changement de paradigme pour les logiciels d’entreprises en Chine

Nous sommes au tout début d’une lame de fond semblable à l’explosion du e-commerce et des paiements mobiles observée dans ce pays au cours des dix dernières années.

Grâce aux technologies digitales, la Chine a accompli en seulement quelques années ce que les pays occidentaux ont mis plusieurs décennies à accomplir. En palliant le manque d’infrastructures de commerce de détail et de paiement, la Chine est devenue au XXIème siècle l’économie où la part du commerce électronique est la plus importante. Non seulement les consommateurs Chinois utilisent en masse des services digitaux de commerce mobile chez eux dans les boutiques, mais cela a aussi créé un écosystème unique pour l’innovation rapide et à grande échelle. Ainsi, une société telle que Pinduoduo a pu lancer son concept d’achat en groupe sur WeChat et devenir la deuxième société de e-commerce chinoise en seulement 3 ans, avec 400 millions d’acheteurs références.

Une évolution similaire est probable pour les entreprises. Etant donné que la majorité des sociétés chinoises ne sont pas non plus encombrées par des systèmes anciens, l’adoption des nouveaux logiciels d’entreprises peut être extrêmement rapide et massive en Chine dans les prochaines années. Il en résultera une amélioration significative de la productivité de l'économie chinoise.

Une tendance particulièrement marquée autour du RPA

Dans ce contexte d’adoption à grande vitesse et à grande échelle des logiciels assistés par l’IA, le segment du RPA (Robotic Process Automation) paraît particulièrement prometteur. Il s’agit actuellement du domaine à  plus forte croissance dans le secteur des logiciels.

Le RPA correspond à l’automatisation des tâches manuelles répétitives pour améliorer la productivité des utilisateurs. En enregistrant les procédures de traitement et le comportement opérationnel d’une entreprise, les systèmes RPA exécutent de manière automatique une série de tâches répétitives, réduisent le taux d’erreurs et aident les salariés à se concentrer sur des missions à plus grande valeur ajoutée.

Les contextes d’utilisation varient selon les secteurs d’activités, mais les systèmes RPA sont généralement utilisés pour automatiser des processus opérationnels clairement définis, tels que l’ouverture, l’exécution et la fermeture d’un logiciel, mais aussi l’extraction, le traitement et le transfert des données entre des applications, des documents et des bases de données.

Selon le cabinet IDC, le RPA enregistrera la croissance la plus rapide des secteurs des services B2B / SaaS, tant en Chine qu’à l’international. Au niveau mondial, le marché du RPA pesait $680 millions à l’échelle mondiale en 2018 et devrait atteindre les $3,7 milliards d’ici 2022, soit un taux de croissance composée annuelle (CAGR) de 50 % en quatre ans. En Chine, IDC anticipe que la taille du marché du RPA chinois passera de $46 millions en 2018 à $1,4 milliard de dollars en 2022, soit un CAGR de 135% en quatre ans.

Il faut donc s’attendre à une adoption rapide de ces logiciels en Chine et à un véritable changement de paradigme, accompagné de l’émergence de nouveau géants du logiciel d’entreprises utilisant nativement l’AI, comparable à Alibaba ou Tencent dans l’univers BtoC.

Chine : l’essor du logiciel d’entreprise commandé par l’IA
Chine : l’essor du logiciel d’entreprise commandé par l’IA

Laiye Technology vient d’annoncer clôture du tour de table (Série B+) de 35 millions de dollars, mené par Cathay Innovation et qui vient renforcer une base d’investisseurs solides et prestigieux, qui inclue notamment des fonds de capital-risque...