Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

 
LE NET 
Sommaire Le Net
Petites annonces : Leboncoin.fr veut jouer les premiers rôles
Leboncoin.fr, nouveau site de petites annonces gratuites, fait irruption sur un marché déjà très concurrentiel. Il affiche des ambitions sérieuses dans le cadre d'une stratégie Web renforcée par le recul de l'activité en kiosque.   (23/05/2006)

  En savoir plus
  Le site
Leboncoin.fr

(Article modifié le 23 mai 2006)Le marché des petites annonces en ligne est structurellement très concurrentiel en raison du nombre important d'acteurs qui y évoluent. La pression est encore montée d'un cran depuis le mois de mai avec la première refonte complète du site Avendrealouer.fr qui s'est adapté aux nouvelles tendances de l'Internet en proposant par exemple, des flux RSS d'alertes personnalisables. Le site Annonces.com a suivi le même mouvement et se retrouve désormais intégré par défaut au portail Netvibes.com. Le groupe SPIR Communication, éditeur du site Topannonces.fr ou encore de Caradisiac.com n'est pas en reste, puisqu'il propose depuis le 18 avril un tout nouveau service de petites annonces. Leboncoin.fr mise sur la simplicité d'utilisation, la proximité entre les internautes et un modèle gratuit, pour l'instant.

"Le Web est un segment important que nous souhaitons fortement développer en raison de la forte concurrence qui s'exerce sur le print", explique Patrick Schuster, directeur administratif et financier du groupe SPIR Communication qui est par ailleurs propriétaire de 175 journaux de presse gratuite en France et notamment du quotidien d'information 20 Minutes. SPIR Communication s'est donc associé au groupe scandinave Schibsted pour proposer le site de petites annonces Leboncoin.fr. La plate-forme privilégie une recherche locale et propose à l'internaute de choisir sa région dès la page d'accueil. Les annonces sont classées dans 30 catégories généralistes et sont systématiquement relues et validées.

Leboncoin.fr, qui est une adaptation française des sites blocket.se pour la Suède ou Compraventa.es en Espagne, affiche des précédents ambitieux puisque la version suédoise est le troisième site le plus consulté du pays avec plus de 370.000 annonces en ligne et une moyenne de 1,5 million de visiteurs uniques mensuels (Source Nielsen/Netratings 2005). Au 22 mai, Leboncoin.fr enregistre plus de 20.000 annonces et son objectif annoncé est de devenir l'un des principaux acteurs du segment des petites annonces entre particuliers.

Le service est pour le moment totalement gratuit, mais selon Patrick Schuster, il deviendra à terme payant sur les bases du modèle Suédois, soit des tarifs situés entre 50 centimes d'euros et 2 euros par annonce. A moyen terme, le site tirera également des revenus d'une activité publicitaire, dès lors que la taille critique des 350.000 annonces sera atteinte. Interrogé sur les risques de cannibalisation de l'offre Topannonces.fr, payant, par Leboncoin.fr, Patrick Schuster estime que l'offre est "délibérément frontale à topannonces.fr", car ce service repose sur un modèle différent. "Dans le domaine du print, nous proposons aussi de la presse gratuite qui pourrait sembler en concurrence avec notre presse thématique et pourtant ce n'est pas ce que nous constatons dans les faits".

  En savoir plus
  Le site
Leboncoin.fr
Leboncoin.fr bénéficie d'un budget de 2,6 millions d'euros financé équitablement par SPIR Communication et le groupe Schibsted. La rentabilité est attendue d'ici 4 ans. La communication du site consiste pour le moment en une campagne Adwords qui positionne le site en bonne place sur les pages de résultats de Google. Pour atteindre ses objectifs, Leboncoin.fr devra faire face à une concurrence acerbe. Le site Kijiji.fr, détenu à 100 % par eBay, ou encore Craiglist, service de petites annonces américain détenu à 25 % par eBay qui revendique 9 millions d'annonces à l'international, sont en embuscade sur le marché français.
 
 
Guillaume DEVAUX, JDN Sommaire Le Net
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Chaine Parlementaire Public Sénat | Michael Page Interim | 1000MERCIS | Mediabrands | Michael Page International

A VOIR EGALEMENT