L'e-commerce français atteint 57 milliards d'euros en 2014

Bilan e-commerce 2014 Fevad En croissance de 11% sur un an, le secteur affiche de bien meilleurs résultats sur la vente de produits que de voyages. Le mobile et les marketplaces poursuivent leur poussée.

Les dépenses en ligne des Français se sont accrues de 11% en 2014 pour atteindre 57 milliards d'euros, selon la Fevad. Le nombre d'achats réalisés sur Internet progresse pour sa part de 15%. La fédération de l'e-commerce se félicite de ces résultats, légèrement supérieurs aux attentes grâce à une période de Noël plus active que prévu. En effet, les achats en ligne effectués en novembre et décembre se sont élevés à 11,4 milliards d'euros, soit 13% de plus qu'à la même époque l'année précédente. Un engouement qu'alimente cette année encore l'excellent taux de satisfaction des cyberacheteurs, mesuré à 99% après les fêtes de fin d'année. Sur l'ensemble de l'année 2014, le marché de l'e-commerce a représenté 9% du commerce de détail hors produits alimentaires.

Le montant moyen des achats sur Internet poursuit en revanche sa chute. En un an il perd 4% pour tomber à 81 euros. Mais même s'il a perdu 10% en quatre ans, ce panier en baisse est compensé par l'arrivée de nouveaux acheteurs tout comme par la hausse de leur fréquence d'achat. Chaque cyberacheteur a en moyenne réalisé 20 transactions en ligne en 2014, contre 18 en 2013. L'offre elle-même ne cesse de s'élargir, puisque le rythme de création de sites conserve son dynamisme. 20 000 boutiques en ligne ont vu le jour l'an dernier, ce qui porte à 157 300 le nombre de sites marchands actuellement actifs dans l'Hexagone.

A périmètre constant, l'e-commerce ne croît plus que de 3%

Qu'en est-il des leaders de l'e-commerce, dont la Fevad examine la progression des ventes grâce à son indice iCE40 ? Cette quarantaine d'e-marchands, qui permettent donc de mesurer la croissance de l'e-commerce à périmètre constant, affichent en 2014 une hausse de 3% de leur chiffre d'affaires, contre 4% en 2013. Les sites de vente de produits grand public s'en tirent plutôt mieux, enregistrant en moyenne une croissance de 9% (au lieu de 6% en 2013), en bonne partie tirée par le succès de leur marketplace. Les sites de vente aux professionnels finissent également 2014 sur une progression de 9% de leur chiffre d'affaires. Ce sont les sites de voyages qui ont le plus souffert l'an dernier, accusant un recul de 2%.

Comme le remarque la Fevad depuis plusieurs trimestres déjà, le mobile et les places de marché s'affirment comme d'excellents relais de croissance pour les e-commerçants. Ceux de l'indice iCE40 qui en opèrent enregistrent une hausse moyenne de 53% du volume des ventes réalisées sur leur site par les marchands tiers. Leur marketplace représente 21% de leur volume d'affaires total au lieu de 15% en 2013. Quant aux ventes sur mobile des e-marchands de l'iCE40 présents sur ce canal, elles bondissent de 60% pour peser 16% de leur volume d'affaires, au lieu de 10% en 2013.

En 2015, la fédération de l'e-commerce prévoit une croissance de 10%, qui devrait permettre au marché français du commerce électronique d'approcher 63 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Fevad