Racheté par PSA, Mister-Auto va cibler la Chine et l'Amérique latine

PSA Mister-Auto 0215 Le constructeur et l'e-marchand de pièces auto sont entrés en négociations exclusives autour d'un rachat qui pourrait élargir considérablement les perspectives du site.

PSA est entré en négociation exclusive pour racheter le site marchand de pièces détachées automobiles Mister-Auto.com. Engagé dans le plan de retour à la rentabilité "Back in the Race" lancé par son patron Carlos Tavares, le constructeur entend renforcer ses activités de service après-vente et d'entretien du parc automobile existant. Ciblant plutôt les personnes qui entretiennent elles-mêmes leur véhicule, Mister-Auto se positionne principalement sur ceux de plus de cinq ans et commercialise des pièces de toutes marques. Il ne devrait donc pas concurrencer directement le réseau de distribution de pièce de rechanges de PSA, Eurorepar.

Fondé en 2008 à Lyon par Rémi Saby et employant 110 collaborateurs, Mister-Auto.com affichait en 2013 un chiffre d'affaires de 91 millions d'euros, en croissance de plus de 50%. A l'équilibre, il réalise actuellement 60% de son activité à l'étranger, dans les 22 pays d'Europe où il commercialise ses 300 000 références. L'e-commerçant vise un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros en 2016. A titre de comparaison, l'activité de pièces de rechange de PSA avoisine les 5,5 milliards d'euros de revenus annuels mais est en déclin depuis des années. Le capital de Mister-Auto est détenu par Rémi Saby, majoritaire, ainsi que par les fonds d'investissement Bpifrance, CM-CIC Capital Privé et Iris Capital. Avec l'accord de son comité d'entreprise, la société devrait intégrer le groupe PSA fin mars.

"Mister-Auto continuera à distribuer les marques actuelles mais il paraît logique qu'à l'avenir, il distribue aussi les marques Eurorepar", précise Rémi Saby au micro de 7pm Auto. Mais pour l'e-commerçant, s'adosser à PSA permettra surtout de bénéficier de l'appui logistique du groupe à l'international. Au lieu d'expédier ses commandes depuis son seul entrepôt lyonnais, il pourra répartir son stock au plus près des consommateurs et cibler des zones qu'il ne touche pas actuellement. "Nous pourrons profiter des bases logistiques du groupe Peugeot en Europe et hors Europe avec deux cibles principales, l'Amérique latine et la Chine", se réjouit Rémi Saby. L'entrepreneur n'exclut pas non plus une synergie supplémentaire : utiliser les garages Eurorepar comme points de montage de ses pièces, qu'elles soient ou non de marque PSA.

Rachat / Mister auto