Avec lancement de Netflix : la recommandation prédictive révolutionne Internet

Le lancement de Netflix en France lundi fait grand bruit et donne des sueurs froides à tous les acteurs liés au cinéma. Ceux qui ont pu tester le service se sont rendus compte d’une chose : la puissance de Netflix n’est pas tant le catalogue de films et de séries que son moteur de recommandation.

Mais au final, Netflix n’est qu’un exemple d’une tendance lourde qui secoue et révolutionne l’internet : la recommandation prédictive s’invite au cœur des usages !

Au cœur de Netflix : le moteur de recommandation

Netflix a ainsi débarqué lundi 15 septembre 2014. Une date marquée d’une pierre blanche pour tous les industriels liés au cinéma qui voient en Netflix un épouvantail. Pourtant les premiers utilisateurs se sont rendu compte d’une chose en découvrant la version française : le catalogue de films et de séries proposé est loin d’être extraordinaire, surtout dans le pays de la TNT où de nombreux films sont diffusés tous les soirs. Par contre, c’est bien le seul service mettant au cœur de son expérience la recommandation prédictive. Dès le premier contact, le service propose une sélection de films à noter afin que les algorithmes de Netflix puissent générer les premières suggestions personnalisées.
Puis en fonction de la visite de pages de films ou de séries et de la visualisation du programme, partielle ou totale, l’ajustement se fait pour avoir une expérience de plus en plus personnalisée.
Selon les responsables de Netflix, 75 % des programmes visualisés le sont grâce à la recommandation, très loin devant le moteur de recherche ou les sélections manuelles !
De son côté, Canal Plus a préparé le terrain en communiquant massivement depuis quelques semaines sur son moteur de recommandation « Eureka » auprès de ses abonnés, pour éviter le désabonnement, mais également avec une large série de spots TV pour éviter d’être perçu comme un suiveur.
En quelques semaines, la recommandation est devenue un axe de communication majeur et un enjeu stratégique !
La recommandation commence également à être adoptée par tous les medias et les e-marchands en recherche d’amélioration de marge.
La recommandation n’est pas simplement un enjeu pour Netflix et ses concurrents. Chez AntVoice, nous le constatons tous les jours : la recommandation est également un des enjeux clés pour les medias et les e-marchands.
La raison est simple :
1- Le contexte est de plus en plus complexe pour les medias comme pour les marchands : la concurrence est rude, notamment pour les e-commerçants (plus de 140 000 sites marchands en France dont l’ogre Amazon), la pénétration du marché élevée (donc terminé les croissances folles dues aux millions de nouveaux internautes arrivant chaque année comme ce fut le cas durant la précédente décennie), les coûts d’acquisition explosent. In fine les marges se réduisent
2- La recommandation prédictive enrichie grandement l’expérience utilisateur. On le constate avec Netflix. La recommandation est ligne est proche des conseils d’un libraire de quartier par exemple connaissant parfaitement les goûts de chacun de ses clients. Cela facilite l’achat et apporte en même temps de la chaleur
3- Enfin la recommandation améliore très sensiblement les performances (taux de conversion, valeur du panier, réachat pour un marchand et nombre de vidéos vues par exemple pour un média).
La recommandation prédictive permet au final de créer davantage de valeur d’un internaute tout en lui offrant une expérience enrichie. On comprend mieux l’enjeu pour les éditeurs de sites marchands et médias !
En conclusion, Netflix ne fait que mettre en exergue un phénomène de fond : l’Internet de demain (matin) sera entièrement personnalisé et un internaute ne comprendra pas que l’on ne lui propose pas des contenus ou des produits qui n’ont pas été sélectionnés que pour lui. Le mass marketing va s’éteindre et c’est une bonne chose !

Netflix