Stratégie omnicanale, est ce accessible aux PME et TPE ?

Une révolution marketing et commerciale est cours. Désormais, les points de vente physiques sont connectés aux sites web. De plus en plus vous pouvez consulter un produit sur votre smartphone avant d’aller en magasin pour le commander et ensuite acheter les consommables en ligne, avec le bon de réduction obtenu dans la boutique.

L’omnicanal, c’est cela. Nous ne sommes plus à l’ère du multicanal où un consommateur est alternativement sollicité / actif sur un canal (web, magasin, tablette, etc …), nous passons à l’ère de l’omnicanal dans le secteur de la distribution.

Tous les canaux de vente sont activés simultanément et les grandes enseignes sont très avances en la matière. Au-delà de la théorie, comment concrètement mettre en place une stratégie omnicanal dans une entreprise ?

Pour les enseignes qui ont plusieurs points de vente des logiciels et des éditeurs sont spécialisés. Je donnerai l’exemple de Cegid Y2, mais ces offres – globalement – visent les entreprises de plus de 50 personnes.

Cas pratique pour une TPE

Prenons un exemple, qui représente la majorité du tissu économique en France :

  • une TPE de cinq personnes,
  • deux points de vente physiques,
  • une boutique en ligne,
  • quatre places de marché alimentées en produits,
  • un commercial de terrain.

L’objectif est de faire ses premiers pas vers l’omnicanal :

  • un stock centralisé, diffusé sur tous les points de vente,
  •  centraliser les clients pour leurs adresser des offres promotionnelles quel que soit leur lieu de commande.

Pour que la solution soit accessible, il faut falloir accepter d’assembler soit même les briques.

Exemple concret :

Pour gérer les points de vente, on prendra un logiciel degestion commerciale EBP , outil spécialisé pour les petites entreprises. Avec les versions 2016, une version mobile est disponible pour le commercial de terrain.

Pour le site e-commerce, Prestashop sera l’une des solutions des plus répandue.

On relie ensuite le site e-commerce et la gestion commerciale avec une passerelle e-connecteur.

Enfin, pour vendre sur les places de marché, on ajoute un service Iziflux à Prestashop.

Au final, on se retrouve avec des produits, des clients et des commandes centralisés dans la gestion commerciale, peu importe si la commande vient d’une place de marché, de la boutique en ligne, du commercial de terrain ou d’une des boutiques physiques.

Pour le moment, on est plus sur une stratégie multicanal. Pour passer à l’omnicanal, il faut faire du marketing ! Branchez une bonne CRM sur la gestion commerciale et vous aurez un bon outil pour une TPE dynamique !

CEGID / Smartphone