L'UFC-Que Choisir dénonce les pratiques des opérateurs mobile

Face à la croissance des MVNO, les opérateurs mobiles utiliseraient des méthodes détournées pour retenir leurs abonnés.

Un rapport de l'association UFC-Que Choisir recensant 600 témoignages clients accuse les opérateurs mobiles de pratiquer des méthodes plus ou moins transparentes, voire abusives, pour conserver leurs abonnés. Une tendance qui semble être en hausse en raison de la croissance des MVNO et de l'arrivée de Free mobile.


"Les commerciaux tentent, par des appels et des SMS répétés, de réengager à tout crin les consommateurs pour des durées de 12 à 24 mois, en échange de petits cadeaux (des minutes supplémentaires d'appels, une réduction sur la facture, etc.)", dénonce l'UFC dans un communiqué. Le premier opérateur concerné est SFR (44,4 % des plaintes), suivi de Bouygues Télécom (24,3 %), Orange (20,8 %) et Virgin mobile (8,1 %). Et pour les opérateurs, un cadeau accepté peut être interprété comme un réengagement. L'UFC-Que Choisir demande ainsi aux députés de libérer les consommateurs en soutenant le plafonnement des durées d'engagements à 12 mois. Une réunion doit avoir lieu à l'Assemblée Nationale le 28 septembre.

Telecoms 2.0 / Opérateur mobile