Pourquoi Apple devrait acquérir Tesla

Apple et Tesla Envisager un partenariat entre le leader de la technologie et le constructeur automobile américain ne relève pas tant que cela de la fantaisie...

Plus tôt cette année, Apple a rendu ses investisseurs nerveux. Les revenus du groupe semblaient stagner à mesure que les utilisateurs se détournaient de l'iPhone 5S. Tim Cook avait promis de "nouveaux produits courant 2014", mais rien ne s'est présenté. L'apparente stagnation d'Apple contrastait avec l'activité de ses rivaux. Google a fait l'acquisition de Nest, Facebook de WhatsApp et d'Oculus. De son côté, Apple a acheté ses propres actions. Le Wall Street Journal a ainsi annoncé que le groupe avait dépensé 14 milliards de dollars en rachat d'actions. Les experts ont donc commencé à s'agiter. 

bi
Evolution de la croissance des revenus d'Apple. © Business Insider

Eric Jackson, gestionnaire de fonds et rédacteur pour de nombreux sites spécialisés, avait même imploré la société de passer à l'action. "Apple doit définir des stratégies, comme si sa survie en dépendait, plutôt que de persister dans une progression laborieuse qui ne correspond pas à la rapidité d'évolution de la concurrence qui l'environne, expliquait-il. Il est temps qu'Apple fasse preuve d'un peu plus d'agressivité." Quelques mois plus tard, Apple semblait l'avoir entendu. Le groupe a acheté Beats pour 3 milliards de dollars, faisant taire quelque peu les critiques qui réclamaient qu'Apple "fasse quelque chose". Toutefois, cela n'a pas suffi à faire taire ses détracteurs. Voici ce qui les a fait taire : les iPhone 6 et 6 Plus, Apple Pay, l'Apple Watch et la valeur boursière d'Apple qui atteint un plus haut historique. La montre et le système de paiement sont une nouvelle catégorie de produits. Les iPhone sont des valeurs sûres qui se vendent comme des petits pains. Quant à la valeur boursière... Pour l'heure, Apple se porte bien et il n'y a aucune raison de se montrer nerveux ou mécontent. Et finalement, si rien n'oblige qu'Apple fasse des acquisitions insensées, on pourrait toutefois souhaiter qu'Apple rachète Tesla.

Pourquoi Elon Musk voudrait-il vendre à Apple ?

S'il le faisait, Apple pourrait sans doute faire une belle proposition à Tesla. Le groupe dispose tout de même de 155 milliards de dollars en liquide et d'un accès aux marchés obligataires, si d'aventure il avait besoin d'une somme plus élevée. La valeur boursière de Tesla s'élève à environ 30 milliards de dollars ; Apple pourrait aisément dépenser le double de cette somme. Il existe d'autres raisons pour lesquelles Tesla devrait se vendre et Apple l'acheter. Lors de la présentation des revenus de Tesla, les analystes ont demandé à Elon Musk si le groupe rencontrait des difficultés à créer de la demande pour ses véhicules. Ce dernier a répondu que la demande n'était pas un problème, mais que l'approvisionnement et la production en étaient un.

"Fabriquer un produit est un processus complexe"

"Les gens ne conçoivent pas à quel point le processus de fabrication d'un produit est complexe, a-t-il expliqué. Je respecte énormément les industriels qui parviennent à fabriquer des produits sophistiqués, parce qu'une voiture est composée de plusieurs milliers de pièces." Qui est en mesure de produire en masse des produits très élaborés ? Apple, bien évidemment ! Le groupe fabrique des millions d'iPhone, d'iPod et de Macs. En réalité, c'est la spécialité de Tim Cook, véritable génie des opérations et des chaînes de production. Des années auparavant, un responsable employé chez un rival d'Apple avait déclaré : "Si Tim Cook n'existait pas, l'iPad coûterait 5000 dollars." Imaginez un peu ce qu'il réussirait à faire pour codifier le processus de fabrication de Tesla. Si Apple rachetait l'entreprise, celle-ci pourrait fabriquer davantage de véhicules.

Elon Musk, un partenaire de choix

Elon Musk a plus d'une corde à son arc. Il est directeur général de Tesla et de SpaceX, car il souhaite se rendre sur Mars. Il est président de Solar City. Il a cinq enfants et s'apprête à lancer des centaines de satellites dans l'espace. S'il vendait à Apple, il aurait moins de responsabilités. Apple le conserverait à la tête de Tesla, mais il n'aurait plus besoin d'être impliqué dans le quotidien de la société. Les problèmes de production ne seraient plus les siens, mais ceux de Tim Cook. Les deux sociétés auraient par ailleurs de nombreuses raisons de collaborer. Apple est une entreprise technologique florissante ; la technologie de Tesla nécessite encore d'être améliorée et cela fait des ans qu'Apple étudie le fonctionnement des batteries. Les deux groupes pourraient associer leurs recherches pour améliorer leurs véhicules et produits respectifs.

Du point de vue d'Apple, acheter Tesla peut paraître saugrenue, mais moins qu'acquérir Beats. Tesla au moins cherche à créer un meilleur avenir pour ses consommateurs. Qu'Apple achète Tesla permettrait en outre au groupe d'obtenir les services d'Elon Musk, l'un des entrepreneurs les plus audacieux et les plus inventifs de la planète. Dans ce scénario fantaisiste, Elon Musk intègrerait le comité d'Apple et son brillant esprit serait mis à la disposition de Tim Cook.

La Model S représente l'iPhone de l'automobile. Il vaut bien plus cher que ses concurrents, mais leurs heureux propriétaires sont convaincus que cette différence de prix est justifiée. A l'instar de l'iPhone, la Model S allie matériaux et technologie. Les ventes de Tesla sont prévues à hauteur de 4 milliards de dollars, somme qui représenterait une goutte d'eau dans l'océan d'Apple.

Steve Jobs, déjà, voulait créer une iCar.

A titre d'exemple, les ventes de Macs représentent 6,6 milliards de dollars, rien qu'au troisième trimestre et le chiffre total des ventes du groupe s'élève à 42 milliards. Cependant, les ventes de Tesla augmentent fortement et l'on prévoit une hausse de 86% comparé à l'année dernière. Le groupe pourrait vendre davantage de voitures s'il parvenait à en produire plus. Apple devrait être en mesure d'augmenter la production et donc, les ventes. Mais pourquoi Apple aurait-elle envie d'acquérir une entreprise automobile ? Pour la même raison qui pousse le groupe à fabriquer une montre ou une télévision : il s'agit de sa spécialité. Il s'empare des appareils que nous utilisons le plus et les améliore. Qui plus est, Apple s'intéresse aux véhicules. Avant de mourir, Steve Jobs aurait voulu fabriquer une voiture : "Regardez l'industrie automobile en Amérique, elle s'apparente à une tragédie. Qui conçoit ces véhicules ?" Mickey Drexler, membre du conseil d'administration d'Apple, avait déclaré en 2012 que "le rêve de Steve Jobs avant de mourir était de fabriquer une iCar." Et Steve Jobs n'était pas le seul dirigeant d'Apple à s'intéresser à l'automobile. Jony Ive, responsable design, est un mordu d'automobile. Il en possède plusieurs, parmi lesquelles une Aston Martin, un Land Rover et une Bentley, selon le magazine Vogue.

Il semble évident que l'industrie automobile présente de l'intérêt aux yeux des dirigeants d'Apple. Le groupe finira-t-il par construire une voiture ? D'ici les vingt prochaines années, c'est possible. Apple pourrait attendre que le marché se stabilise, puis construire son propre modèle de A à Z. Ou bien le groupe pourrait se montrer téméraire et acquérir Tesla. Est-ce que Tesla sera une grande entreprise d'ici vingt ans ? Nul ne peut prévoir l'avenir, mais le groupe sera sans doute incontournable d'ici là. Apple devrait donc en faire l'acquisition maintenant, tant que cela lui est possible.

L'heure est venue de faire preuve d'audace. Tim Cook devrait acheter Tesla. Ce serait toujours mieux que de racheter les actions du groupe.


Article de Jay Arrow, Traduction de Floriane Wittner, JDN

Voir l'article original : Apple Should Buy Tesla

Steve Jobs