Dean Kamen (Deka & First Robotics) "First initie les jeunes à la technologie à travers la construction de robots"

Inventeur du Segway PT, Dean Kamen est aujourd'hui à la tête de First Robotics, une association internationale rassemblant des passionnés de robotique.

JDN. Vous êtes connu pour être l'inventeur du Segway PT. Pouvez-vous nous dire un mot sur ce qui vous a motivé à créer ce véhicule de transport électrique monoplace?

dean kamen 275
Dean Kamen est le fondateur de Deka et de First Robotics © S. de P. Deka

Dean Kamen. Peu le savent mais en réalité le Segway PT était, à l'origine, une invention d'ordre médicale. En développant ce produit, notre but était d'aider les malades qui ne pouvaient plus marcher à retrouver de la mobilité. Nous voulions également leur redonner une forme de dignité en leur permettant de se remettre debout. L'invention du Segway PT est l'aboutissement d'un travail qui avait démarré avec la conception de l'iBot, un fauteuil permettant à des personnes handicapées de monter les marches d'un escalier. Pour créer le Segway, nous avons donc retiré le siège et avons notamment travaillé sur les problématiques liées à l'équilibre de l'appareil.

 

Pouvez-vous nous présenter Deka, l'entreprise que vous dirigez aujourd'hui?

Deka est une entreprise en recherche et développement basé aux US. Nous consacrons la majeure partie de notre temps à développer des produits médicaux. Nous concevons également des innovations dans le domaine de l'énergie, visant notamment à faciliter l'accès des populations des pays en développement à l'électricité et à l'eau. L'entreprise emploie près de 500 ingénieurs dans des domaines aussi variés que la mécanique, l'électronique, la programmation, ou encore la physique.

 

Comment se décompose le processus de recherche lorsque vous développez un nouveau produit ? Vous posez-vous, dès le départ, la question de sa future mise en vente sur le marché ?

"Il est plus facile d'innover aujourd'hui qu'il ne l'a jamais été"

Cela dépend des cas. Parfois, une entreprise va venir nous voir avec un besoin bien précis. Nous allons alors concevoir quelque chose pour répondre spécifiquement à ce besoin. Dans d'autres cas, il peut nous arriver de développer une innovation sans penser à qui elle pourrait s'adresser ou même s'il existe un réel marché pour le produit. En fait, dès

que nous identifions un problème et que nous pensons que nous avons la capacité technologique pour y apporter une solution, nous nous lançons.

Ce n'est qu'une fois le premier prototype développé que nous allons chercher à savoir quelle entreprise pourrait transformer cette innovation technologique en un réel produit à destination du marché. En effet, nous ne gérons pas les questions liées à la distribution, la vente ou la production. Nous n'avons pas de marque propre. Nous nous concentrons uniquement sur notre métier : l'innovation.

 

Vous êtes le fondateur de FIRST Robotics, une association qui permet à des jeunes de découvrir le monde de l'ingénierie en construisant des robots. Selon vous, pourquoi un jeune devrait intégrer FIRST ?

segway
Dean Kamen est le créateur du Segway PT. © Capture d'écran Segway.fr

En intégrant FIRST Robotics, un jeune va pouvoir mettre en pratique, sur son temps libre, tout ce qu'il apprend à l'école. Car même si l'école est nécessaire, elle n'est pas suffisante. L'école vous donne les outils mais ne vous dit pas comment concrètement utiliser ces outils pour construire une maison par exemple. Grâce à FIRST, ces jeunes peuvent  mettre en pratique leurs connaissances. C'est aussi un bon moyen pour eux de découvrir ou de se former à leur futur métier d'ingénieur. D'ailleurs, un grand nombre d'ingénieurs que nous recrutons aujourd'hui chez Deka sont d'anciens jeunes issus du programme FIRST. Nos entreprises partenaires sont également heureuses d'y être impliquées car elles rencontrent également de plus en plus de difficultés à recruter de bons profils ingénieurs.

 

Quel est l'objectif du programme ?

Le robot n'est ici qu'une excuse amusante pour initier les jeunes à la technologie. Mais le choix du robot n'est pas anodin. En effet, construire un robot nécessite de faire appel à plusieurs technologies différentes comme par exemple la mécanique, l'électronique, la programmation ou encore l'animation sur ordinateur. Au cours du programme, les jeunes vont notamment pouvoir bénéficier de l'aide et du support de près de 100 000 mentors. Ingénieurs et scientifiques pour la plupart, il est important de souligner que ces derniers sont tous bénévoles. Chaque année nous organisons ainsi une grande compétition (cf : vidéo ci-dessous) permettant à chaque équipe de venir présenter son robot. La dernière édition s'est déroulée du 23 au 26 avril à Saint-Louis, dans le Missouri.

Combien de personnes travaillent aujourd'hui pour First et quel est leur rôle au sein de l'organisation?

Près d'une centaine de personnes travaillent au sein de notre siège social basé aux US et nous comptons également une autre centaine de collaborateurs à l'international. Leur mission consiste essentiellement à promouvoir FIRST dans le monde et à développer des partenariats locaux, notamment avec des écoles. Nous avons également la chance d'être soutenu par des entreprises du secteur technologique qui nous fournissent  principalement du matériel. Pour la saison 2013/2014, ce sont près de 350 000 jeunes âgés de 6 à 18 ans et de 80 nationalités différentes qui ont pu intégrer le programme.

 

Pensez-vous qu'il soit plus facile d'innover aujourd'hui que par le passé ?

"La concurrence est désormais partout et ne se limite plus aux grandes entreprises"

Je pense qu'en effet il est beaucoup plus facile d'innover aujourd'hui qu'il ne l'a jamais été auparavant, et c'est une excellente nouvelle. La principale raison est que les outils permettant d'innover sont désormais facilement accessibles et surtout de moins en moins onéreux. Cependant la conséquence directe à cela est que la concurrence est  aujourd'hui partout et ne se limite plus simplement aux grandes entreprises. Donc si vous avez une idée, à vous de l'exécuter vite et bien !

 

Avez-vous des conseils à partager avec de jeunes ingénieurs? Quels langages ou technologies leur préconiseriez-vous d'apprendre ?

Je suis toujours réticent à l'idée de préconiser une ou plusieurs technologies en particulier car rien n'évolue aussi vite que la technologie elle-même. Par conséquent, tout ce que je pourrais recommander aujourd'hui ne sera plus valable demain. Plutôt que de préconiser un langage ou une technologie, je préfère encourager les jeunes à apprendre autant que possible les règles de bases de la science qui, elles, ne changeront jamais. C'est sur ces bases que repose n'importe quelle technologie. Je veux notamment parler des principes de mathématiques et des lois de la physique. Ma réponse pourrait donc se résumer ainsi : plutôt que de vous recommander un livre, je préfère vous inciter à apprendre à lire. Libre ensuite à vous de lire tous les livres que vous voudrez !

 

Bio : Détenteur de plus de 440 brevets, Dean Kamen est un entrepreneur et serial-innovateur. Il est notamment connu pour être à l'origine du Segway PT. C'est en 1976 que Dean fonde sa première entreprise – AutoSyringe – dans le domaine médical. Il fondera par la suite Deka, une entreprise en recherche et développement qu'il dirige toujours aujourd'hui. En 1989, il crée FIRST Robotics (For Inspiration and Recognition of Science and Technology), une association visant à initier les jeunes à la technologie via la construction de robots.

Robotique