Google travaille à une place de marché de données personnelles

Google Web-Data Exchange Google souhaiterait tirer profit des données personnelles des internautes, en leur appliquant les procédés automatiques d'achat et de vente de publicité en ligne.

Google est actuellement en train de construire une place de marché de données personnelles, révèle AdAge. Bâtie sur le même principe que les Ad Exchange, elle permettrait aux éditeurs (ainsi bien sûr qu'à Google) d'y vendre des données personnelles d'internautes et aux annonceurs d'acheter les segments d'audience qui les intéressent afin de mieux cibler leurs campagnes.


"Pour avoir une approche complète (de la publicité en ligne), nous devons considérer les données personnelles, en plus de l'inventaire publicitaire", explique à AdAge le responsable de la stratégie de display de Google, Neal Mohan. S'il confirme travailler sur cette idée sans indiquer de calendrier, AdAge s'attend pour sa part à un lancement dans les semaines à venir. Neal Mohan précise en outre que ces travaux pourraient ne pas aboutir à un produit unique, donc à une place de marché dédiée, mais devraient plutôt s'intégrer aux plates-formes existantes de Google.


Autant Google domine le search, autant la firme dispose d'un nombre limité de sites sur lesquels vendre du display, Youtube mis à part. Elle s'est donc employée à mettre en place l'infrastructure qui permet d'échanger des espaces display. Elle peut désormais s'appuyer sur Doubleclick, Invite Media, Teracent, bien sûr son Ad Exchange, et depuis peu Admeld, qui aide les annonceurs à décider quelle campagne générera le plus de revenus.

Rien ne semble cependant fixé quant au modèle économique que retiendra Google pour l'échange de données personnelles. Le débat n'a pas encore été tranché entre, d'un côté, une commission en pourcentage sur l'utilisation du service (comme sur Invite Media, qui facture les publicitaires, ou DoubleClick, qui facture les éditeurs), et de l'autre côté une absence de commission : Google espérerait alors recueillir les bénéfices de campagnes publicitaires plus efficaces, qui conduiraient à plus de dépenses publicitaires.

Google / Google, Yahoo, Microsoft