Le marché de la robotique va s'envoler en France

Le marché de la robotique va s'envoler en France Evolution de l'offre de robots, opportunités à ne pas rater, segments porteurs : tout ce qu'il faut savoir sur les perspectives d'ici 2020.

Selon l'étude Xerfi "La robotique en France", l'Hexagone change de mentalité et s'ouvre de plus en plus à la robotique. De quoi offrir de belles perspectives dans la robotique industrielle (bras robotisés pour le soudage, la peinture, l'assemblage), où la France affiche un retard,  et surtout dans la robotique de service, qu'elle soit à destination des professionnels (par exemple les robots médicaux) ou domestique (robots aspirateurs notamment).

De 2008 à 2014, le taux de croissance annuel moyen de la robotique de service a été de 29,4%. Porté par le succès d’Aldebaran Robotics, Medtech, Infotron ou encore E.Zicom, il poursuivra son envol d'ici à 2020 :

La plupart des acteurs français de la robotique de service sont des start-up. Elles sont positionnées sur des marchés émergents à fort potentiel comme les robots personnels d’aide à la dépendance, les drones aériens, les robots médicaux ou encore les robots pour l’agriculture…

Selon Xerfi, certains de ces marchés offriront des opportunités à l'horizon 2020. Le marché des robots compagnons, par exemple, devrait décoller dès 2015 et connaître un important développement jusqu'en 2020 grâce à des applications ludiques et d'assistance aux personnes. La fabrication de drones aériens connaîtra une croissance rapide, que ce soit pour le loisir, l’inspection d’ouvrages d’art ou encore le recueil de données pour l’agriculture de précision. Les ventes de robots médicaux connaîtront aussi une forte croissance dans le pays grâce à l’émergence d’entreprises nationales spécialisées dans le domaine. Quant à l’automatisation du transport de marchandises et de personnes, c'est un marché également très prometteur pour la robotique de service.

Concernant la robotique industrielle française, Xerfi anticipe un rebond des ventes à l'horizon 2020. Cependant, si le nombre de robots installés et produits augmentera nettement, le chiffre d’affaires des opérateurs de la robotique industrielle progressera à un rythme modéré : 1,5% par an entre 2014 et 2020.

Deux principaux facteurs freineront la croissance de l’activité : d'une part la baisse du prix moyen des robots industriels. D'autre part, le recul des dépenses liées à l’installation et à l’utilisation des robots industriels. Cela résulte de la mise sur le marché de robots de plus en plus légers, simples à installer et à utiliser.

 

Source

L'étude "La robotique en France" est publiée par Xerfi, éditeur indépendant d'études économiques sectorielles.

 

 

Robotique / Bot

Annonces Google