Acteurs
Navigateurs Web alternatifs: dégel entre Opera & Apple ?
A l'heure où sortent Opera 7.1 et la deuxième beta de Safari, l'éditeur norvégien revient sur sa décision de stopper ses développements Mac. Mais que de remous dans l'univers des navigateurs alternatifs ! (Vendredi 18 avril 2003)
     
En savoir plus
Les choses vont peut-être un peu mieux entre Apple et Opera. Alors que le premier a dévoilé le 14 avril la deuxième version de test de son navigateur Safari, et que le second lançait trois jours plus tôt la version 7.1 de son produit (en version finale pour Windows, en version de test pour Linux), l'éditeur norvégien semble revenir sur sa décision de stopper ses développements sour Mac.

Rappelons qu'à la suite de la sortie, en janvier dernier, de la première beta de Safari (dont Apple revendique plus de deux millions de téléchargements depuis), Opera percevait l'initiative d'Apple comme une menace directe à la survie de son propre navigateur, dans un marché ultradominé par Microsoft (voir les chiffres) où les plates-formes Mac & Linux apparaissent comme les seuls véritables espaces où des solutions alternatives (comme Opera, mais aussi Mozilla par exemple: voir notre article) peuvent s'épanouir.

Revirement

Pour couronner le tout, Safari exploite le moteur KHTML développé par l'équipe KDE - K Desktop Environment, un environnement de bureau Linux/Unix), dont le code est ouvert... De quoi couper un peu plus l'herbe sous le pied de l'éditeur norvégien, dont la technologie est propriétaire. Autre problème pour Opera: selon OneStat, le nombre d'utilisateurs de Safari progresse rapidement. Dès janvier, Opera proposait donc à Apple soit d'intégrer Opera 7 en standard sous MacOS X, soit, purement et simplement, de ne pas sortir la nouvelle version sous Mac.

Lundi dernier, Opera déclarait pourtant travailler à cette version Mac, arguant d'une pression de la demande, et mettant en avant, de manière habile, la facilité de développement multi plates-formes induite par la nouvelle architecture du code caractérisant le noyau de la version 7 d'Opera.

Opera 7.1 met l'accent sur la navigation, Safari beta 2 sur les données personnelles
Au chapitre des nouveautés, Opera 7.1 propose notamment un bouton ("FastForward") permettant à l'utilisateur d'accéder à une liste de liens associés à la page Web en cours, et engendrés de manière spontanée, un autre bouton (Rewind) permettant de revenir non plus à la page précédente, mais au site précédent (dans l'ordre de visite), une fonction "Slideshow" rassemblant les liens images dans une page, sur le mode diaporama, etc.

Côté Safari beta 2, citons en particulier les fonctions liées aux données personnelles: "AutoFill" pour favoriser le remplissage de formulaires ou "Reset Safari" pour effacer historique, cache, cookies, recherches Google... Encore incomplète en termes de couverture fonctionnelle, cette version apporte en outre son lot d'améliorations du point de vue des performances, crédibilisant l'offre.

En savoir plus
Quoi qu'il en soit, le pavé dans la mare jetté par Apple continue de faire des remous, et devant la multiplicité des navigateurs - dont un certain nombre présentent d'ailleurs les mêmes bases technologiques - se partageant les miettes laissées par Internet Explorer, on peut envisager que ceci préfigure quelques changements de structure de ce marché.

[Rédaction, JDNet]
 
Accueil | Haut de page
 
 

  Nouvelles offres d'emploi   sur Emploi Center
Auralog - Tellmemore | Publicis Modem | L'Internaute / Journal du Net / Copainsdavant | Isobar | MEDIASTAY

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters