5 qualités qui peuvent aider un Web Analyste

Devenir Web Analyste Chargé d'analyser le trafic, le Web analyste doit bien sûr aimer les chiffres. Mais d'autres dispositions peuvent lui être tout aussi utiles.

Depuis le lancement de Google Analytics, en 2005, et la popularisation de cet outil gratuit, les Web Analystes sont de plus en plus visibles. Chargé de mesurer et d'analyser le trafic Web, ce profil finalement assez récent, commence à être connu, tout comme son jargon, ses astuces et ses gourous. Les qualités requises pour bien exercer ce métier, clairement basé sur les chiffres et les statistiques, commencent aussi à être cernées. En voici 5.

 

1 - Bien connaître le Web

La première qui vient immédiatement à l'esprit de Serge Roukine, expert en la matière et notamment auteur du livre "Améliorez vos taux de conversion web", paraît simple et évidente, mais elle est pourtant vaste et exigeante : "Il faut bien connaître le Web, son écosystème, ses acteurs, son fonctionnement, celui du SEO, des réseaux sociaux, d'AdWords, etc. Cette connaissance permet souvent de guider l'œil plus vite vers les bons signaux. Pour trouver plus rapidement les marges de progression ou les éventuels problèmes d'un site, il faut savoir où regarder et ne pas être perdus dans les indicateurs. Bien connaître le Web aiguise le regard et facilite ce travail", étaye Serge Roukine. L'idéal, selon cet expert, pour acquérir cette connaissance, est d'avoir travaillé chez un annonceur, ou dans une agence, ou de s'occuper de site plus ambitieux qu'un blog.

 

2 - Savoir rester prudent

"Il faut faire attention et éviter des conclusions trop hâtives. Il faut toujours s'assurer que les indicateurs sont fiables, et la méthode de tracking correcte", explique ce consultant. Il raconte, pour illustrer ce conseil, avoir récemment entendu quelqu'un se glorifiant d'avoir un taux de rebond presque nul, alors qu'en fait, ses pages Web présentaient deux fois le même code de tracking, ce qui faisait de chaque visite deux pages vues d'un coup...

 

3 – Avoir de bonnes capacités de synthèse

Les outils de Web Analytics, celui de Google en tête, recèlent de - très - nombreux indicateurs. L'une des qualités du Web Analyste sera donc de pouvoir se focaliser sur l'essentiel, pour d'abord ne pas se noyer lui-même sous les chiffres, mais aussi pour ne pas noyer ses interlocuteurs. Il s'agit d'ailleurs, d'un des "principes de bases pour devenir un ninja de l'analyse" formulé dans l'ouvrage de référence "Web Analytics 2.0" signé par Avinash Kaushik.

"L'esprit de synthèse, et de présentation, qui permettent de faire ressortir clairement des indicateurs pertinents et exploitables, font en effet partie des qualités qui serviront au Web Analyste", acquiesce Serge Roukine.

 

4 – Savoir écouter

"Le Web Analyste devra bien écouter, son client externe ou interne, surtout pour comprendre ses objectifs, et même aussi parfois pour aider ses interlocuteurs à mieux définir la stratégie. Certains clients ne savent en effet pas vraiment ce qu'ils veulent, et d'autres peuvent aussi vouloir des indicateurs en fait inutiles, ou sans savoir les justifier... Dans tous ces cas, une capacité d'écoute et de compréhension permettront au Web Analyste de mieux ajuster la stratégie à mettre en place", explique Serge Roukine.

 

5 - Savoir parler le jargon, mais aussi s'en passer

Comme bon nombre de professions, le Web Analytics a généré une myriade de termes spécifiques et souvent techniques. L'une des qualités serait donc de maîtriser ce jargon et les techniques pour, par exemple, mieux se faire comprendre des développeurs ? "A vrai dire, c'est un peu l'inverse : il faut certes maîtriser ce vocabulaire, mais il faut aussi et surtout savoir s'en passer et le vulgariser, pour que des interlocuteurs pas toujours pointus comprennent bien le message", fait valoir Serge Roukine.

Pas sûr en effet que tous les interlocuteurs et supérieurs hiérarchiques du Web Analystes maitrisent toutes les subtilités du taux de rebond, des tags JavaScript ou d'un code asynchrone. Il faut donc aussi savoir s'expliquer clairement, et employer un langage intelligible, sans jargon. Mais pour cela, il faut aussi avoir des bases solides et des connaissance claires car, c'est bien connu, ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent ensuite aisément.

Google Analytics