Seule option réaliste pour Box : vendre l'entreprise

Box en vente L'entrée en bourse de Box a été reportée après une récente baisse de la valeur des actions dans les technologies. Les rumeurs sur la mise en vente de l'entreprise s'intensifient.

L'entrée en bourse de Box a été reportée après les récentes baisses de la valeur des actions en technologies. Les informations autour des problèmes touchant l'IPO de Box sont restées souvent secrètes. Selon certaines sources, Box étudie la possibilité d'une vente. Cette information est crédible, même s'il semble pour l'heure y avoir peu d'acheteurs potentiels.

L'information provient de Dan Primack de Fortune : "Fortune a appris par le biais de multiples sources que des banquiers, incluant l'un listé dans le document d'enregistrement de l'IPO de Box, ont sondé plusieurs grandes entreprises technologiques à propos de Box, sans que ces contacts n'aient pour autant été autorisés par le conseil d'administration de Box. Ils seraient intervenus comme indépendants, spécialisés dans la recherche d'une telle solution.

Le co-fondateur et PDG de Box, Aaron Levie, n'a pas hésité à suspendre son conseil d'administration dans le passé, quand ce dernier a voulu vendre. Des personnes qui le connaissent n'ont pas hésité à dire alors que cet épisode l'avait fait grandir. Ce qui ne veut pas dire qu'avec seulement 4% des parts, Levie ne peut pas être poussé dehors, notamment si un besoin de cash mettait la société au pied du mur. En mars, une analyse de l'activité de Box a montré qu'elle brulait deux fois plus d'argent qu'une société comparable en bourse.

Sam Hamadeh, CEO de PrivCo, un cabinet d'analyse spécialisé dans les sociétés privées, a tenu des propos durs à propos de Box. Il a indiqué que "Box n'était pas et n'est pas prête pour une introduction en bourse, et qu'elle aurait des difficultés à survivre dans les méandres des marchés... La seule voie réaliste pour Box est de vendre l'entreprise."

PrivCo est connue pour ses prises de position assez dures sur le terrain des start-up, mais l'avis de Sam Hamadeh est juste sur plusieurs points. "Box brule de l'argent à flot, il est impossible d'affirmer qu'il s'agit d'un éditeur d'app grand public ou de logiciel d'entreprise. Il est aussi en compétition forte avec Amazon, Google, Apple et d'autres qui baignent dans une guerre des prix", explique Sam Hamadeh. "Box ne peut tout simplement pas gagner une guerre des tarifs contre de tels rivaux."

Box n'a pas commenté ces prises de position, faisant valoir la quiet period prédécent l'IPO. Mais tout cela pose clairement problème à Aaron Levie. Dans la foulée de la sortie de l'information sur le report de l'IPO et des rumeurs de vente, il a réagi par un tweet :

aaron levie
Tweet d'Aaron Levie. © Business Insider

Article de Julie Bort. Traduction par Antoine Crochet-Damais, JDN

Voir l'article original : Analyst: 'Box's Only Realistic Option Is To Sell The Company 

Stockage / Cloud public