Denis Remy (Cloud Computing World Expo) "Cloud Computing World Expo 2015 fera la part belle aux start-up"

Cloud hybride, brokers, gouvernance... Avec près de 5 000 visiteurs attendus cette année, Cloud Computing World Expo sera l'occasion de découvrir les dernières tendances du cloud.

2039374 les tpe s approprient le cloud de maniere immediate
Denis Rémy est organisateur du salon Cloud Computing World Expo. © Cloud Computing World Expo
Cette interview exclusive est publiée en amont du salon Cloud Computing World Expo 2015, dont le JDN est partenaire. L'événement se tiendra les 1er et 2 avril prochain au CNIT de Paris - La Défense.


 Informations et inscription sur le site de Cloud Computing World Expo 2015

JDN. Quelles sont les grandes tendances que vous avez pu observer sur le marché du cloud cette année ?

Denis Rémy. Nous notons une montée en puissance des brokers de clouds. C'est une tendance que nous avions commencé à noter lors de l'édition 2014 de Cloud Computing World Expo. L'année dernière, ISLE Consultant, un spécialiste de ce domaine, s'était notamment exprimé sur la question. Beaucoup d'autres sociétés se sont depuis positionnées dans ce domaine, jouant le rôle de courtier sur le front des services cloud. Parmi les grands acteurs IT, Dell a fait de ce sujet l'un des facteurs clés de son offre de cloud. La thématique sera au programme des conférences de Cloud Computing World Expo 2015. Les conséquences du recours à un broker de cloud pour la DSI seront aussi décryptées, et notamment sa transformation en courtier de services cloud.  

Cette thématique ne sera pas la seule abordée sur le salon. Parmi les questions que se posent les entreprises françaises cette année figurent aussi le cloud hybride, mais aussi les problématiques de réversibilités et les aspects juridiques et contractuels. Le shadow IT que le cloud peut engendrer fait aussi partie de ces interrogations, tout comme les compétences nécessaires pour mettre en œuvre des solutions de cloud. Le programme a pour but d'aborder tous ces défis. Des focus seront par ailleurs réalisés sur certains domaines d'application du cloud, par exemple les bureaux virtuels, ou encore les objets connectés dont les solutions cloud peuvent traiter les données.

En partenariat avec l'ISEP, nous proposons dans le cadre du salon deux jours de formation

Cloud Computing World Expo cible-t-il seulement les DSI, ou vise-t-il aussi les décideurs métier ?

L'événement s'adresse d'abord aux responsables informatiques d'entreprise. Mais nous souhaitons cette année ouvrir le salon à des décideurs et manageurs d'entreprise au sens plus large et aux directions générales. Dans le programme, certaines parties pourront d'ailleurs les intéresser. Je pense notamment à la table ronde sur les clouds spécialisés, qui couvrira les clouds de CRM, de Business Intelligence, de Big Data et d'ERP.

Quelles sont les nouveautés du salon cette année ?

Pour la première fois, nous organisons deux sessions de présentation de start-up. Elles permettront de découvrir 20 jeunes pousses positionnées dans le cloud et sélectionnées pour leur caractère innovant. Elles se présenteront chacune en quelques minutes. Ces sessions s'adressent aussi bien à des décideurs informatiques d'entreprise que de potentiels investisseurs. 

Cette année, nous proposons aussi en partenariat avec l'ISEP deux jours de formations, avec quatre sessions. Ces formations sont conçues pour les DSI qui souhaitent rapidement se mettre à niveau sur les principales questions qui se posent lors de projets cloud. Elles abordent les potentiels immédiats du cloud computing, les enjeux juridiques du cloud, la sécurité et ce qu'il faut savoir avant de confier des données à un cloud. Enfin, une session sera centrée sur les éléments critiques et constitutifs d'un datacenter.


 Informations et inscription sur le site de Cloud Computing World Expo

Cloud public / Datacenter