Microsoft Office 365 au crible

La déclinaison cloud d'Office en reprend les principales briques : Word, Excel, PowerPoint... Elle y ajoute des outils de collaboration : Exchange Online, Yammer ou Skype.

[Mis à jour le 02/12/16 à 15:15] En novembre, Microsoft a introduit comme chaque mois une série d'évolutions dans Office 365. Elles concernent notamment PowerPoint. L'application de présentation (dans sa version pour desktop) prend désormais en charge la co-édition en temps réel. Jusqu'ici, cette fonctionnalité collaborative n'était présente que dans Word (lire le post de cette annonce). Parallèlement, Microsoft enrichit les capacités de traitement de données d'Excel, au travers sa technologie Power Query. Enfin, dans le cadre de la prochaine mise à jour de Windows 10, qui sera axée sur la création graphique et la 3D, l'éditeur annonce vouloir enrichir les capacités d'Office 365 en matière de dessin (lire l'article : Windows 10 Creators Update : les premières bêta sont là).

Se connecter à Office 365 : Office 365 Login

Office 365 est la déclinaison par abonnement de la suite Office de Microsoft (dont la dernière version est Office 2016). Lancé en 2010, Microsoft Office 365 est au départ un agrégat d'applications conçues indépendamment, reprenant les briques de l'Office historique : Word, Excel, Exchange, Sharepoint... Microsoft y a ajouté par la suite des applications annexes, telles son service de stockage cloud SkyDrive (depuis rebaptisé OneDrive). Mais aussi des logiciels issus d'acquisitions : Skype ou encore le réseau social d'entreprise Yammer, par exemple. Depuis, l'éditeur s'est lancé dans un vaste chantier visant à mieux intégrer toutes ces briques ensemble. 

 

Office 365 Personnel et Office 365 Famille : pour les particuliers

Particuliers, étudiants, TPE, PME, grandes entreprises et grands groupes, Microsoft décline Office 365 en pas moins de 11 forfaits visant à répondre, chacun, à l'un de ces publics. Sept d'entre eux ciblent spécifiquement les entreprises (voir le tableau ci-dessous), deux sont taillés pour les particuliers : Office 365 Personnel et Office 365 Famille.

Une offre 100% gratuite : Office Online

Ces forfaits pour les particuliers ouvrent l'accès à l'ensemble des briques de base de la suite Office (Word, Excel, PowerPoint, etc.), mais n'incluent pas les applications collaboratives (type Yammer ou Microsoft Teams) dessinées pour l'entreprise. Un forfait, d'entrée de gamme, est gratuit : Office Online. Il se limite à la déclinaison d'Office 365 en mode Web (avec la messagerie Outlook.com, OneDrive et des versions en ligne de Word, Excel et PowerPoint). Office Online ne permet pas d'installer les logiciels de la suite Office sur son poste.

Office Online (gratuit, 100% web) | Office 365 Personnel |  Office 365 Famille

Office 365 Personnel et Famille : pour les particuliers

Capacités de stockage

1 To de stockage

Suite Microsoft Office

Word, Excel, PowerPoint, OneNote, Outlook, Publisher, Access et Skype

Outils collaboratifs

Non

Télécommunications

60 minutes d'appel Skype vers les mobiles de 8 pays et les fixes dans 60 pays

Prix

Forfait personnel :
7 euros TTC par mois ou 69 euros TTC par an

Forfait Famille :
10 euros TTC par mois ou 99 euros TTC par an

Office 365 Business et Entreprise : pour les pros

Contrairement à G Suite (les ex-Google Apps),  Office 365 a su faire son trou sur le terrain des entreprises de taille moyenne et des grandes entreprises. Sur ce plan, Office 365 a notamment séduit une large majorité des groupes du CAC40 (80%). Pourquoi ? Car à la différence de l'offre de Google qui se limite au mode web (ou SaaS), la solution de Microsoft propose aussi bien un mode web (avec Office Online qui est inclus à tous les forfaits) que la possibilité d'installer en local les briques de la suite, sous forme de logiciels. Une liberté que les grands acteurs apprécient, et qui leur apporte la flexibilité nécessaire à leur vaste organisation.

Office 365 Education | Office 365 Business Essentials | Office 365 Business | Office 365 Business Premium | Office 365 ProPlus | Office 365 Entreprise E1 | Office 365 Entreprise E3 | Office 365 Entreprise E5

Cliquer sur le tableau pour l'agrandir

Cliquer sur le tableau permet de l'agrandir.  © JDN

Note : Office 365 intègre une suite de sécurité. Baptisée Office 365 Advanced Security Management, elle combine des outils de détection de menace (basée sur l'analyse de comportement), de gestion des politiques d'accès et de contrôle, et de suivi de l'utilisation d'Office 365.

Une myriade de nouvelles applications collaboratives

Ces dernières années, Microsoft n'a cessé de développer le volet collaboratif d'Office 365. Plusieurs briques ont ainsi été ajoutées en vue de répondre à l'émergence de nouveaux usages en matière de travail collaboratif :

  • Yammer. Acquise par Microsoft en 2012, la brique vient enrichir Office 365 d'un réseau social d'entreprise. Son intégration à la suite a pris du temps. Elle doit être achevée début 2017. Yammer cessera alors d'être commercialisé sous forme d'un service indépendant. La promesse : offrir la possibilité de créer des documents Office dans Yammer, d'y partager des fichiers, des notes (OneNote), d'y planifier des tâches (avec Planner), ou encore d'y créer des intranets (basés sur SharePoint). 
  • Delve. Sorte de "digital workplace", Delve classe automatiquement les documents et contenus de l'utilisateur sur la base de l'analyse de son historique de travail et de collaboration, de ses centres d'intérêt... Elle repose sur une autre technologie introduite parallèlement par Microsoft : l'Office Graph. Il s'agit d'un référentiel conçu pour analyser l'activité collaborative et sociale de l'utilisateur. 
  • Microsoft Teams. Pour l'heure en bêta, Microsoft Teams a pour but de proposer une alternative à l'outil de collaboration temps réel Slack. Comme Slack, cette application permet de créer des fils de chat thématiques, via lesquels il est possible d'échanger, partager des documents, recevoir des alertes ou chatter. Du fait de son intégration à Office 365, elle inclut beaucoup de possibilités que Slack ne propose pas (lire l'article : Microsoft Teams : l'arme de Microsoft pour contrer Slack).
Delve a pour but de devenir le portail informationnel de l'utilisateur d'Office en agrégeant ses contenus et son actualité mais aussi l'activité de ses cercles de travail.  © Capture JDN

Au-delà de Yammer, Delve et Teams, Microsoft enrichit sa suite de toute série de petits outils collaboratifs complémentaires : 

  •  Office 365 Planner est une application de gestion de tâches lancée en parallèle d'Office 2016. Également intégrée à l'Office Graph, elle permet d'assigner des missions, de les partager, et de suivre leur état d'avancement.
  • GigJam (actuellement en bêta) est dessiné pour faciliter la collaboration autour des documents, et en particulier leur validation (via un processus de soumission d'extraits de fichier, donnant la possibilité d'annoter, entourer des paragraphes...). L'outil prend en charge aussi bien les documents Office et Google Apps, que des contenus issus d'autres applications (Dynamics, Salesforce, Trello, Asana, Dropbox, Box...).
  • Office Lens transforme un smartphone ou une tablette en scanner. Compatible avec iOS, Android, Windows 10 ou Windows Mobile 10 (via une application universelle), cet outil permet de prendre en photo n'importe quel document papier (via la caméra du terminal), puis de le convertir, via un système de reconnaissance de caractères, au format Word, PowerPoint ou PDF pour mieux l'échanger.
  • Genee : c'est un assistant virtuel de prise de rendez-vous. Une technologie d'analyse d'agenda, fonctionnant à la manière d'un chatbot, que le groupe va prochainement intégrer à Office 365.

Parallèlement, Microsoft commence à injecter des possibilités d'intelligence artificielle à Office 365. Pour l'heure, elles concernent principalement Word qui intègre désormais un assistant virtuel. Un outil qui est conçu pour réaliser des recommandations stylistiques en fonction du contexte d'un document. Basé sur des techniques d'auto-apprentissage, il est combiné au correcteur orthographique et grammatical de Word. Autre fonction d'aide à la rédaction récemment ajoutée dans Word : Researcher. Elle s'adosse au Graph du moteur de recherche Bing et à l'Office Graph pour proposer des contenus web (images, extraits de texte....) et/ou issus de documents Office tiers pour enrichir le fichier ou l'e-mail en cours de rédaction.  

​Les télécoms : une autre dimension d'Office 365

La communication est une autre priorité de Microsoft avec Office 365. Lancé fin 2015, le forfait Office 365 E5 apporte plusieurs nouveautés dans ce domaine. Il introduit notamment un service de PBX, basé sur Skype for Business, qui est conçu pour assurer la gestion en mode cloud de la téléphonie d'une entreprise. Skype Entreprise intègre, aussi, une fonctionnalité (baptisée "PSTN calling") pour piloter les appels téléphoniques transitant via un système de téléphonie traditionnel (RTC). Une possibilité qui sera disponible en France à partir de décembre 2016. Avec cette nouvelle corde à son arc, Microsoft vient concurrencer les équipementiers télécoms.

Des apps pour iOS
et Android, aussi

Dans les dernières versions d'Office 365, Microsoft reste focaliser sur le couple communication-collaboration. Skype for Business est notamment intégré aux applications Office (Word, Excel et PowerPoint) en vue d'optimiser le partage et la co-édition de document. Enfin, Microsoft a adjoint à la suite une solution de partage de contenu vidéo : Stream (ex-Office 365 Video). Une brique qui doit introduire à termes la possibilité de diffuser un flux vidéo en live.

Points forts

Points faibles

Office 365 en bref

 - Une suite offrant à la fois des applications SaaS et des logiciels à installer régulièrement mis à jour via Internet

- L'étendue et la richesse fonctionnelle de la suite

- L'ancrage historique de Microsoft dans la bureautique d'entreprise

- Le manque de lisibilité sur la stratégie suivie (annonces, rachats)

- La complexité de l'offre tarifaire

​Et aussi : un Office as a Platform

Dans le sillage de sa stratégie "Cloud-First, Mobile-First", Microsoft  propose, aussi, des déclinaisons des applications Office 365 pour les terminaux tactiles : les tablettes Windows 10, les smartphones Windows 10 Mobile, mais aussi les smartphones et tablettes Android ou iOS (iPhone et iPad).

Autre chantier initié par Microsoft : l'ouverture d'Office 365 pour en faire une plateforme sur laquelle d'autres éditeurs peuvent greffer des applications. Dans la même logique, l'idée est aussi de faciliter l'intégration des fonctions de la suite (en matière de communication Skype, de collaboration) à des apps tierces, iOS et Android. Une politique qui passe par la mise à disposition d'outils de développement et d'API (les Office 365 Connectors). C'est aussi dans cette optique que le groupe américain a ouvert l'Office Store : une place de marché qui a pour but de référencer toutes les applications compatibles avec Office 365. Dans le sillage de cette démarche, Microsoft signé une série de partenariats visant à intégrer sa suite aux offres d'autres poids lourds de l'informatique. C'est le cas avec Salesforce, SAP ou Workday.

A lire aussi :

 

Microsoft / Bureautique