Jonathan Hadida (Microsoft France) "Windows 8 To Go fait sensation chez nos DSI clients"

Le responsable français de Windows 8 pour l'entreprise fait le point sur l'accueil réservé par les DSI français au tout nouvel OS. Il souligne l'intérêt exprimé pour les nouveaux dispositifs de sécurité liés aux usages mobiles.

jonathan hadida
Jonathan Hadida est chef de produit Windows 8 pour l'entreprise au sein de Microsoft France. © Microsoft

JDN. Comment les DSI que vous rencontrez accueillent-ils Windows 8 ?

Jonathan Hadida. En général, les DSI à qui nous présentons Windows 8 sont plutôt surpris par les nouveaux scénarios que nous pouvons apporter. Ils sont notamment impressionnés par Windows To Go. C'est la possibilité de transporter son poste de travail Windows 8 complet sur une clé USB bootable sur n'importe quel terminal, pour peu qu'il soit compatible avec Windows 8. Ainsi, via cette clé, on peut retrouver son environnement professionnel, tel qu'il est administré par la DSI, y compris depuis un PC personnel par exemple.

Notre objectif est d'offrir aux DSI une plate-forme productive et flexible, qui s'intègre à n'importe quel type de terminaux, de la tablette tactile au PC en passant par le convertible, le smartphone et même les plus grands écrans. Et ce sans sacrifier l'expérience utilisateur aux exigences de sécurité et de fiabilité propre à l'entreprise et au système d'information. Le tout en proposant un environnement de développement qui permet de créer des applications avec une expérience utilisateur commune, qui peuvent s'adapter à chaque type de configuration matérielle.

Quelles sont les modalités de licence de Windows To Go ?

Windows To Go est intégré à la licence de Windows 8 Entreprise [la version la plus avancée de Windows 8, NDLR]. Plus globalement, nous avons décidé avec Windows 8 d'inaugurer un mode de licencing plus flexible. Une licence Windows 8 Enterprise permet par exemple d'utiliser aussi Windows RT via un terminal compagnon acquis par l'entreprise. En ajoutant un add-on à la licence, il sera possible d'ajouter quatre terminaux compagnons supplémentaires qu'ils soient sous Windows RT ou 8. Notre service de gestion de flotte en mode cloud, Intune, permettra aux DSI de gérer ces licences et l'activation de ces matériels compagnons.

"Les DSI ont bien compris la différence entre Windows 8 et RT"

L'idée est bien de réduire les coûts, et de s'adapter à l'évolution des usages IT et le recours à un plus grand nombre de terminaux pour travailler, qu'ils soient personnels ou professionnels, tout au long de la journée. Avec la possibilité donnée aux DSI, dans le même temps, d'offrir un environnement d'applications et de contenus synchronisé, par le biais du cloud, entre ces différents appareils.

Quels sont les autres aspects de Windows 8 qui attirent l'attention des DSI ?

L'interface graphique naturellement, qui les marque beaucoup. L'idée étant de proposer une IHM et des contrôles, combinant tactile, clavier et souris. Et ainsi ne pas avoir à choisir entre la productivité d'un PC et l'ergonomie moderne d'une tablette. De même pour Direct Access et AppLocker qui permettent respectivement à l'utilisateur de se connecter à distance au système d'entreprise par le biais d'un canal sécurisé, et aux DSI de constituer des listes blanches d'applications autorisées ou des listes noires d'applications interdites. 

Les DSI comprennent-ils la différence entre Windows 8 et RT, et les contraintes applicatives de ces deux OS ?

Globalement oui. Certains DSI ont même anticipé, en optant d'emblée pour des terminaux sous Windows RT, séduits par l'autonomie et la finesse de ces appareils, et la présence d'Office 2013. Donnant accès au Windows Store, les tablettes RT offrent aussi un environnement productif, notamment du fait de leur capacité multi-tâches. Les DSI que je rencontre sont souvent séduits par l'apport de Windows 8 et RT pour accompagner la tendance à la consumérisation des usages de l'informatique. Notre OS permet en effet de créer plusieurs sessions utilisateurs, permettant d'isoler l'environnement pro maitrisé par le DSI, d'un profil de poste plus personnel. C'est une fonction que ne propose pas iOS, ni Android en standard.

Mais face aux différences entre Windows 8 et Windows RT, nous recommandons aux DSI de centrer leur réflexion sur les usages et les besoins exprimés en interne, et moins sur les technologies sous-jacentes. Si les utilisateurs internes cherchent à naviguer sur internet, accéder à leurs e-mails, utiliser la bureautique et quelques applications tierces assez standard, une tablette Windows RT sera parfaitement adaptée. Et pourtant, il s'agit bien là de fonctionnalités phares du PC traditionnel. En revanche, s'il s'agit d'accéder à d'anciennes applications Windows 7 et de disposer de ressources informatiques puissantes, alors une station Windows 8 pourra se révéler indispensable.

C'est d'ailleurs aussi dans la même logique que nous ouvrons Intune à la gestion d'autres OS que Windows, et notamment iOS et Android. L'objectif est bien de rendre les DSI toujours plus flexibles vis-à-vis des demandes internes.

"En entreprise, Windows 8 peut être déployé en parallèle de Windows 7"

Pensez-vous que l'arrivée de la Surface Pro contribue à renforcer l'intérêt de Windows 8 au sein des entreprises ?

Difficile de dire encore à quel degré elle y contribuera. Les terminaux innovants sous Windows 8 lancés par nos partenaires étant nombreux. On peut évoquer par exemple la tablette Dell XPS 12, les tablettes Lenovo ou encore l'ATIV Smart PC Pro 700T de Samsung. Notez qu'il sera possible avec la Surface Pro, d'acquérir une licence et installer Windows 8 Enterprise, comme c'est le cas d'ailleurs pour tous les autres terminaux livrés avec Windows 8 Pro. 

Beaucoup de DSI viennent de passer à Windows 7, ou sont en pleine migration. Quel discours adoptez-vous vis-à-vis d'eux ?

Si le DSI a déjà amorcé une migration vers Windows 7, nous lui conseillons de l'achever pour éviter les complications qui vont arriver avec la fin du support de Windows XP le 8 avril 2014. Il pourra évoluer vers Windows 8 en parallèle, ses nouveaux scénarios d'usage et ses opportunités de nouveaux terminaux. System Center combiné à Intune permet en effet de pouvoir gérer simultanément un parc de Windows 7 et Windows 8 et RT.

En revanche, dans le cas où la migration vers Windows 7 n'a pas débuté, il est alors plus logique de passer directement à Windows 8. D'autant que le projet n'est pas plus compliqué. Nous fournissons une suite d'outils TechNet pour analyser l'existant et gérer la migration.


Biographie : Jonathan Hadida est chef de produit Windows pour l'entreprise au sein de Microsoft France depuis 2011. Précédemment, Jonathan Hadida a travaillé 10 ans pour Apple France, notamment comme chef de produit. Il est titulaire d'une Maîtrise des Sciences de Gestion, spécialité Marketing, à l'Université Paris Dauphine.

Microsoft / Windows