Succession de Steve Ballmer : Alan Mulally préfère rester chez Ford

L'information a été lâchée par un membre du conseil d'administration du constructeur : l'actuel PDG de Ford ne quittera pas ses fonctions avant fin 2014.

Aux côtés de Satya Nadella, actuel vice-président de Microsoft en charge de la branche Entreprise et Cloud du groupe, Alan Mulally faisait partie des personnalités les plus souvent citées pour succéder à Steve Ballmer. Les qualités de managers du PDG de Ford seraient notamment très appréciées par la direction de l'éditeur. L'actuel CEO de Microsoft doit en effet quitter ses fonctions d'ici la fin du premier semestre 2014, et laisser la place à un nouveau patron.

Mais Alan Mulally n'aurait aucune envie d'abandonner sa place chez Ford avant la fin de l'année 2014. C'est en tout cas ce qu'indique Edsel Ford II, membre du conseil d'administration du constructeur automobile, dans un entretien à Bloomberg. "Franchement, il nous a indiqué qu'il comptait rester à la tête de Ford jusqu'à fin 2014", indique-t-il. Une phrase qui pourrait assez clairement suggérer que Mulally ne remplacera donc pas Steve Ballmer.

Cette information pourrait bien illustrer l'extrême complexité à laquelle fait face Microsoft pour trouver un successeur à Ballmer. Certaines sources internes au groupe que nous avons pu approchées soulignent notamment le périmètre particulièrement important de positionnement du géant IT. Ciblant à la fois les entreprises et le grand public, Microsoft couvre désormais aussi bien les terminaux (avec Surface, Nokia et Xbox), mais aussi le cloud. Et ce, sans compter ses offres historiques (autour de Windows et de nombreuses applications bureautiques et métier).

Selon nos sources internes, la solution pourrait donc être une direction bicéphale, mieux à même de faire face à ces défis...

Microsoft / Steve Ballmer