Digital : les entreprises françaises en situation de risque

Transformation digitale : étude CSC Une majorité d'organisations françaises estiment se trouver en situation de risque du fait du développement du digital. Dixit une étude du groupe CSC.

89% des organisations françaises considèrent le digital comme un sujet important ou très important pour leur activité. Près de 60% d'entre elles estiment que la rupture numérique est déjà là. Mais malgré les opportunités offertes par la transformation numérique de l'économie, une majorité (52%) perçoivent cette transition comme "une menace importante, voire très importante" pour elles... Ces indicateurs en demi-teinte sont issus du dernier baromètre annuel sur la transformation digitale réalisé en France par le groupe de conseil et d'intégration CSC.

Le digital contribue à complexifier l'écosystème des organisations

"L'émergence de technologies de rupture, l'apparition de modèles économiques disruptifs, l'évolution des comportements clients (plus tribaux, moins classiques et plus claniques), la nécessité de développer une acculturation des collaborateurs au digital ont clairement complexifié l'écosystème des organisations", commente CSC. "Également, la rapidité avec laquelle évoluent les technologies digitales, la concurrence accrue des 'born digital' et, dans une moindre mesure, la perte de contrôle de l'entreprise sur ses clients et ses processus 'cœur de métier', obligent les organisations à une réflexion profonde sur leur modèle opérationnel tant sur les aspects culturels, organisationnels, économiques, technologiques que structurels."
risque
Indicateur tiré de l'étude de CSC "Les secrets du super héros du digital". © CSC

Selon le baromètre de CSC, le digital impacte d'abord l'expérience client (point évoqué par 94% des répondants), devant les modes de management (82%) et les processus opérationnels et de support (81%). Sur le plan des technologies, les entreprises françaises seraient en retard dans plusieurs domaines. "Pour 41% des répondants, les projets de Big Data restent encore au stade d'expérimentation, et sont bien loin d'exploiter pleinement les systèmes d'information et le potentiel de données à croiser qui reste énorme", pointe l'étude.

L'intérêt du cloud comme levier de transformation encore peu perçu

De même du côté du cloud. "Même si 56% des répondants estiment que leur organisation a entamé une appropriation du modèle de 'cloud computing', seuls 15% semblent en avoir mesuré tout l'intérêt comme levier clé de la transformation digitale", ajoute CSC qui évoque notamment l'apport de l'informatique dans les nuages pour ouvrir les systèmes d'information sur les clients et partenaires. Dans ce contexte, il n'est pas étonnant de constater que 64% des organisations interrogées considèrent leur système d'information comme très peu ou faiblement ouvert...

transformation
Indicateur tiré de l'étude de CSC "Les secrets du super héros du digital". © CSC

Méthodologie : le baromètre 2015 de CSC sur la transformation digitale en France a été réalisé sur la base d'une enquête en ligne effectuée auprès de quelque 100 organisations françaises. Les répondants sont de profils très divers (issus de directions générales, directions métiers et DSI).

CSC