Apple met le responsable d'iOS à la porte

Scott Forstall, en charge de l'OS mobile d'Apple, a été prié de prendre la porte. Il n'aurait pas accepté de s'excuser publiquement suite au tollé suscité par l'application Plans, qui devait remplacer Google Maps.

Coup de tonnerre. Apple vient d'annoncer le départ surprise de l'un de ses hauts responsables : Scott Forstall, en charge d'iOS et des logiciels mobiles à Cupertino. Le groupe n'a pas donné plus de précision. Mais selon des sources convergentes citées par le Wall Street Journal et le New York Times, c'est parce qu'il aurait refusé de signer une lettre pour s'excuser des ratés de l'application de cartographie maison Plan. Une app qui a remplacé celle de Google Maps dans la dernière mise à jour majeure d'iOS. Plans avait était largement critiquée dès sa sortie pour son imprécision, et ses vues en 3D pour le moins farfelues. Tim Cook n'avait de son côté pas hésité à signer et diffuser une telle lettre d'excuses.

Scott Forstall travaillait avec Steve Jobs depuis longtemps : il a rejoint Apple lors du rachat de NeXT, la société que Steve Jobs avait fondée en 1985 après sa démission forcée d'Apple. Avant d'être nommé vice-président senior d'iOS, Scott Forstall avait notamment participé au développement du système d'exploitation Mac OS X. Des sources indiquent cependant que Scott Forstall avait eu du mal à retrouver sa place chez Apple après le décès de Steve Jobs.

Ce départ forcé entraîne une restructuration des plus significatives au sein de la direction d'Apple. C'est aussi peut-être l'un des changements les plus notables opérés au sein du groupe depuis que Tim Cook en a pris les rênes. Et ce n'est d'ailleurs pas le seul puisque dans le même temps, Apple a aussi annoncé le départ de son responsable Retail, John Browett. Arrivé chez Apple il y a cinq mois, ses difficultés à mettre en place un nouveau système de gestion RH étaient connues.

Smartphone / IPhone