Oser les technologies réseaux pour surmonter la crise

Les entreprises et les organisations doivent, en dépit de la crise, maintenir leur environnement technologique avec les niveaux de qualité auxquels ils ont habitué les employés, les partenaires commerciaux et les clients.

Nombreux sont ceux qui assurent que les investissements dans les nouvelles technologies peuvent aider à surmonter la crise actuelle, d'où les plans Broadband Stimulus aux Etats-Unis et le grand emprunt en faveur d'Internet en France. Plutôt que de se serrer la ceinture en stoppant toute dépense, il est temps de dépenser mieux.

Les entreprises et les organisations doivent, en dépit de la crise, maintenir leur environnement technologique avec les niveaux de qualité auxquels ils ont habitué les employés, les partenaires commerciaux et les clients. Agir autrement supposerait une dégradation du service, de l'entreprise et, en fin de compte, une perte de compétitivité et d'image.

L'investissement dans les technologies de l'information doit être rentable dans un monde où il faut faire plus avec moins. Plus de sécurisation et de fiabilité dans les réseaux, une gestion plus facile des services pour réduire les ressources allouées.

Pour les entreprises françaises qui ont ou souhaitent une présence internationale, ouvrir des succursales dans d'autres pays européens, profiter de services innovants telle que la téléphonie IP ne doit pas être source de procédures complexes ni entraîner des signatures de contrats avec différents fournisseurs dans chacun des pays.

Pour donner quelques exemples, les réseaux de communications et l'utilisation de réseaux privés virtuels sur des liens xDSL permet des économies de plus de 50% par rapport aux lignes louées ; la téléphonie IP permet une communication unifiée à travers le réseau de succursales et supprimer le coût des appels longue distance ; les applications et services basés sur Internet réduisent de moitié les investissements de systèmes et plates-formes de développement en intégrer des technologies open source et réduisant ainsi le coût des licences.

Parlons du «Cloud» (le nuage !). Les nouvelles architectures ont permis à des services de se démocratiser alors qu'ils étaient auparavant réservés aux grandes entreprises, tandis que les petites entreprises, n'auraient jamais pensé y avoir accès.

Quand une entreprise multi-sites place ses services au cœur du réseau, la latence et les performances s'améliorent car les grands réseaux MPLS / IP ne sont pas seulement plus rapides et plus grands que tout autre service d'accès, mais aussi ils possèdent une force inhérente. En outre, lorsque la société a besoin d'un réseau VPN MPLS sécurisé, le coût relatif de l'hébergement des serveurs "sur le réseau" peut être jusqu'à 10 fois plus rentable que d'avoir plusieurs serveurs, dispersés à travers le monde, en périphérie du réseau.

Pour ceux qui hésitent encore, il est urgent de rompre le statu quo et d'oser l'innovation. Elle est souvent source de bénéfices.

Autour du même sujet