Mobile Factory : bien plus qu’une Usine… l’entreprise digitale de demain !

Pourquoi et comment mettre en place une Mobile Factory ? Pour répondre à quels objectifs ? Quels sont les quatre piliers essentiels de la réussite ? Retours d’expérience illustrés sur ce qu’il faut faire… ou ne pas faire !

Une Mobile Factory désigne une organisation agile permettant de « fabriquer » des dispositifs digitaux dans un temps record, en s’appuyant sur une équipe d’experts pluridisciplinaires et des moyens techniques bien identifiés.

Ce concept a le vent en poupe notamment chez certaines grandes entreprises qui souhaitent faire d’une pierre deux coups : pouvoir à la fois conduire des projets de développements d’applications mobiles voire digitales au sens large, dans un « time to market » adapté aux nouveaux usages d’aujourd’hui, tout en opérant une véritable transformation numérique de leur organisation interne.

L’effet de mode effacé par une véritable logique industrielle
La mise en place d’une Mobile Factory s’inscrit bien au-delà de l’effet de mode qui semblait animer le marché il y a encore quelques temps. La logique industrielle appliquée à de nombreux dispositifs numériques par les enseignes, tout secteur confondu, appelle à la mise en œuvre de nouveaux outils de production dits « Usine » ou « Fabrique » logicielle qui portent deux grands objectifs, très complémentaires :

·  La maîtrise du « TTM / Time-to-Market » des dispositifs digitaux de l'entreprise afin de les positionner plus rapidement au cœur de sa stratégie de développement

·  La montée en compétences digitales des équipes internes maîtrisant les processus et les technologies historiques de l'entreprise (objectif managérial de leur offrir de nouvelles perspectives et objectif lié à la performance économique visant à augmenter leur employabilité)

Pour accompagner cette phase de montée en compétence, l'entreprise doit s'entourer d'expertises externes qui auront pour but de sécuriser la sortie des premiers dispositifs et de construire et d’animer les logiques visant à transmettre leurs savoir aux équipes internes.

Les quatre piliers d’une Mobile Factory
Une Mobile Factory se construit sur des bases universelles, à adapter néanmoins à chaque contexte, qui  permettent de franchir les écueils liés à l’historique et de construire des modes de fonctionnement sur le long terme. On retiendra principalement 4 piliers :

 ü  L’état d’esprit

L’un des piliers les plus importants d’une Mobile Factory en mouvement est sans aucun doute l’état d’esprit des intervenants qui peut être considéré comme le fédérateur de toutes les autres composantes. Il se caractérise par :

·  L’agilité intellectuelle et technologique pour comprendre les enjeux business qui inspirent le dispositif digital et pour se mettre à la place de l’utilisateur final

·  La curiosité via une veille constante  aussi bien sur les aspects technologiques que sur les enjeux fonctionnels portés par l’expérience utilisateur

·  La solidarité au sein de cette nouvelle communauté de savoir-faire pluriels avec la volonté de favoriser le partage de connaissances, l’enrichissement collectif, l’esprit d’entraide

·  La remise en question de manière seine, constructive et structurée visant à challenger continuellement les certitudes pour améliorer les processus, les outils voire le spectre des technologies utilisées

 
ü  L’organisation

L’une des clés de la réussite d’une Mobile Factory est d’avoir une équipe intégrée comportant des profils différents mais complémentaires. La colocalisation de ces expertises permet de fluidifier les échanges, de stimuler les interactions, bref de « créer de l’humain », de sorte à pousser l’équipe de se surpasser notamment face à des difficultés. Une telle organisation resserrée, permet par ailleurs d’optimiser le temps de réalisation et d’éviter le fameux effet tunnel qui peut fortement grever l’efficacité du dispositif.

La priorité est donc à la diversité unifiée au sein d’une même organisation. Concrètement, voici les types d’acteurs faisant habituellement partie d’une Digital Factory :

·  Le Chef de projet qui coordonne l’ensemble… le véritable chef d’orchestre,

·   Le Directeur artistique, garant plus spécifiquement de la cohérence créative,

·   L’Ergonome ou UX Designer qui sait organiser les informations afin de les projeter dans un parcours et les présenter sur un écran de manière percutante,

·  L’Intégrateur HTML qui garantit que le graphisme de l’application respecte au pixel près le Design produit par l’équipe artistique ,

·   L’Architecte technique qui imagine, définit et met en place les bases solides de la solution technologique,

·   Le Développeur qui implémente la solution technique en respectant les bases mises en place,

·   Le Testeur qui se met à la place de l’utilisateur final et aide le dispositif digital à rechercher la perfection en termes d’expérience.

 

Cette organisation peut être étoffée par un Directeur de création et un Directeur de projet qui peuvent apporter, fonction de la taille, de la complexité ou du planning associé au projet, recul, contrôle et respects des engagements pris. 

 ü  Les méthodes

La ligne directrice et donc méthodologique d’une mobile Factory doit être en cohérence avec l’état d’esprit qui va animer les équipes. Elle repose principalement sur 4 axes indissociables inspirés fortement des logiques industrielles (ex : fabrication automobile) :

·  Gestion de projet rigoureuse incluant notamment des bilans réguliers pour répondre à l’exigence de l’amélioration continue

·  Partage de connaissance à chaque instant sur tous les aspects du projet

·  Capitalisation sur les expériences passées (en termes d’organisation, de contraintes techniques et fonctionnelles)

·  Industrialisation des processus pour optimiser sans cesse la productivité du dispositif


 ü  Les outils

Une Mobile Factory doit être outillée, de telle sorte à ce que les talents soient focalisés sur les taches à forte valeur ajoutée. Cet investissement de l’entreprise doit obéir à une logique de ROI afin de ne pas perdre de vue l’essentiel. Plusieurs axes peuvent être adressés en termes d’outillage d’une Mobile Factory : La construction et la livraison des applications, les outils de développement, les tests, le suivi de projets...

La mobile Factory, le cheval de Troie de votre transformation numérique
Pour réussir sa transformation digitale, la mobile Factory est un levier important, il est indispensable d'aborder sa mise en place avec beaucoup d’ouverture d’esprit et de la pugnacité car son état d’esprit peut remettre en question beaucoup d’habitudes, mais si ce virage est abordé de manière réfléchie et structurée cela peut être un grand succès qui peut avoir des impacts positifs sur la globalité de l’entreprise.

Cheval de Troie / HTML