Quel avenir pour le marché de l’impression ?

L’impression a fait du chemin, depuis ses modestes débuts en Chine au 7ème siècle après J.C. La voici aujourd’hui ancrée, vraisemblablement durablement, dans la troisième dimension.

La première imprimante pour particuliers date des années 1980 avec l’essor de l’informatique grand public. Assortie de logiciels graphiques, elle éveille les entreprises, mais aussi les créatifs, à tout un monde de nouvelles possibilités. Les PME et start-ups en bénéficient à l’époque surtout pour rationaliser et accélérer certaines tâches, comme leurs correspondances quotidiennes.  
Le marché a continué de se développer et les solutions sont devenues plus efficaces et plus accessibles. La fabrication ad hoc (ou impression 3D) apparaît dès la fin des années 1980. Mais il faudra attendre 2004 pour qu’elle soit véritablement disponible pour les particuliers, avec le lancement de la Rep Rap (une imprimante 3D Open Source auto réplicante).
Les avancées technologiques se sont accélérées dans les années 2000, en particulier dans le secteur des smartphones et des appareils photo numériques. Avec l’avènement de l’imprimante sans fil, en 2003, des combinés imprimante-station d’accueil apparaissent et permettent d’imprimer des images directement à partir d’appareils photo. En 2010, il est devenu possible d’imprimer depuis un mobile ou une tablette. Cette prolifération de gadgets offre aux utilisateurs tout un panel d’options de connectivité pour imprimer facilement et gagner du temps. 
Désormais, avec la technologie Near Field Communication (NFC), il est encore plus simple et rapide d’imprimer à partir des smartphones et tablettes, d’une simple pression sur l’écran. 
Alors que l’on annonçait la disparition inéluctable des imprimantes avec la fin de l’utilisation du papier, jamais les perspectives de croissance du marché de l’impression n’ont été aussi optimistes qu’aujourd’hui : de l’ordre de 29 % par an entre 2012 et 2017, selon l’IDC. Le numérique modifie les habitudes et le recours au papier diminue, c’est indéniable. Mais beaucoup restent encore attachés au support physique, qui conserve une place de choix dans quantité d’applications : annuaires, cartes de visite, outils marketing et promotionnels, etc.
Dans certains secteurs, en particulier la finance, les assurances et la santé, seuls les originaux papier des contrats, actes, mises en demeure et autres documents importants font foi. L’impression continue également de séduire les artistes et designers. Bien souvent, le support papier revêt aussi une valeur sentimentale pour les consommateurs, avec les photos de famille, notamment.
Les technologies d’impression évoluent, avec l’avènement du Cloud, qui offre aux entreprises la liberté d’accéder partout aux fichiers et de les imprimer directement pour gagner en productivité et flexibilité. La création d’impressions numériques, enregistrées dans le Cloud et accessibles à tout moment depuis un smartphone ou une tablette, contribue à limiter les impressions superflues et les gaspillages et à préserver l’environnement.
Malgré les nombreux avantages offerts par le numérique, l’impression papier n’est pas en voie d’extinction, pour les documents sensibles notamment. Les technologies d’impression mobile et Cloud donnent un nouvel essor au secteur, en affranchissant la technologie des contraintes logistiques. Et les prochaines avancées promettent d’apporter plus de confort pratique et de simplicité encore. 

L’impression 3D professionnelle et grand public remporte un tel succès qu’elle est désormais incontournable dans certains secteurs tels que l’architecture et le design, gagnant même les milieux de la santé et de la mode, qui en découvrent les incroyables potentiels. Les travaux de recherche et de développement s’orientent à présent vers de nouvelles applications, comme la production alimentaire, et pourraient profiter aux pays en voie de développement. 

En 2016, le marché de l’impression 3D devrait peser 357 % de plus que ce qu’annonçaient les prévisions, selon le Crédit Suisse. Cette technologie fera bientôt partie intégrante des activités quotidiennes des entreprises de toute envergure, permettant même de créer rapidement, à moindres coûts, des prototypes et des composants miniatures en 3D, et d’éliminer les étapes intermédiaires et le recours à des tiers. Les prochaines avancées laissent présager des possibilités illimitées et durables aux technologies d’impression.   

Loin d’avoir révélé tout son potentiel, l’impression 3D prouve que le secteur a encore de beaux jours devant lui. Mieux encore, son avenir n’a jamais été aussi prometteur.

Autour du même sujet