Sauvegarder la cohérence et améliorer l’efficacité du système d’information

L’évolution constante des métiers et des techniques a complexifié la gestion des systèmes. Il est donc vital pour l’entreprise de gérer son système d’information avec rigueur et cohérence.

Le grand défit des dirigeants actuels est de se mouvoir dans le vaste monde chaotique de l’économie mondialisée dont les règles et les dynamiques sont en perpétuelle évolution :

  • La déréglementation et la nouvelle économie introduisent de nouveaux concurrents sur des marchés traditionnellement protégés ;Les clients deviennent de plus en plus avertis, exigeants et sélectifs ;la notion de client est étendue aux divisions et fonctions internes, aux partenaires et fournisseurs.Pour relever ces défis, les modèles d’entreprise évoluent de systèmes pyramidaux ou hiérarchiques simples vers des systèmes ouverts reposant sur un réseau complexe de processus coopérants.

  • L’identification des changements nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie de l’entreprise et les croissants en information qui résultent immanquablement accélèrent le rythme des demandes d’évolution du système d’information.

Sur le plan d’état de l’art technologique, on est passé de systèmes centralisés construits autour de bases de données relationnelles à des systèmes distribués sur des réseaux. La recherche d’architectures technologiques, de plates formes et d’outils d’amélioration d’efficacité impose de nouvelles tendances et d’architectures multi tiers à base de composants.

Cet acquis représente, pour les gros sites informatiques, un patrimoine considérable qu’il n’est plus économiquement envisageables et souvent trop risqué de refondre complètement. En effet, dans le cadre de refontes globales, l’expérience montre que la valeur ajoutée réelle du nouveau système par rapport à l’ancien n’est évidente que sur 20% du périmètre du système, la plupart des fonctionnalités étant reconduites quasiment à l’identique, alors que le coût et le risque portent sur 100% du périmètre. La problématique consiste donc à rendre son système d’information le plus réactif possible (c’est à dire capable d’évoluer rapidement pour répondre aux nouvelles demandes, donc à l’extrême pour s’adapter à une nouvelle donne économique) tout en préservant le plus possible le patrimoine informationnel de l’entreprise.

Sauvegarder la cohérence et l’efficacité du système d’information passe donc obligatoirement par l’étude d’une combinatoire complexe entre réutilisation d’un acquis et mise en œuvre d’architectures techniques, de plates-formes et d’outils d’améliorations de l’efficacité.

La démarche d’urbanisation est le moyen clé pour sauvegarder la cohérence et améliorer l’efficacité du système d’information, de faire porter l’effort de développement sur les fonctionnalités à forte valeur joutée et de réutiliser en majeure partie le système existant.

Les objectifs et les leviers de la réussite ne se trouvent donc pas toujours là ou on les cherche. Afin de ne pas s’égarer dans des usines à gaz ou des sentiers à risque, il faut faire simple, utile et utilisable, universel et personnalisé à la fois, facile et sécurisé, si vous voulez que le SI soit utilisé par tous.

Réseaux / Plates formes