Google My Business : l'API qui va tout simplifier

Après des années à devoir ajouter à la main ou par le biais d'un fichier des adresses de magasins, Google met enfin en place une API. Elle est fortement attendue, car elle simplifie grandement la vie des gestionnaires, à la fois d'un point de vue organisationnel et d'un point de vue business.

L'API Google My BusinessCertains précurseurs, ont peut-être déjà testé cette API en V1. Elle est dorénavant en V2 et propose un plus large panel de possibilités. Afin de ne pas troubler les développeurs outre mesure, Google a conservé une architecture Rest/JSON des plus classiques.Deux modifications importantes sont à noter pour cette V2 :
  • Il est maintenant obligatoire de spécifier une ID unique à chaque établissement lors d'un appel dédié à la création
  • Le terme "business_hours" a été remplacé par "regular_hours", afin de faire la distinction avec "special_hours"
L'API pour gérer les établissementsBien que l'on puisse ajouter de nouveaux établissements grâce à l'API, la validation n'est pas automatique et doit toujours être faite. Petit rappel, il existe à l'heure actuelle 4 possibilités de validation :
  1. Par courrier
  2. Par téléphone
  3. Instantanée par le biais de la search console
  4. Groupée (si vous avez plus de 10 établissements)
Les solutions 2 et 3 sont réservées à certaines catégories d'établissements, il est donc possible que certaines personnes ne puissent pas avoir ces choix.Alors que permet de gérer cette API ? Elle permet notamment de gérer différents champs, que ce soit pour créer ou mettre à jour un établissement à savoir :
    • Dénomination
    • Adresse
    • Numéro(s) de téléphone(s)
    • Heures d'ouverture (régulières et spéciales)
    • Catégorie(s)
    • Url du site web
    • Zone de service
    • Photos
    • Coordonnées GPS
    • Statut ouvert/fermé
                    L'API pour gérer les comptesUn des importants avantages de la V2 de l'API, est la gestion des utilisateurs. Il est dorénavant possible de gérer les admins des pages de manière précise, en leur fournissant des rôles adaptés. Prenons par exemple la personne en charge des établissements Subway France. Avec plus de 520 points de vente à gérer, c'est un vrai challenge. Grâce à l'API, fini les prises de tête pour désigner le nouveau responsable d'un point de vente, et sa capacité ou non à écrire sur la page Google + liée à son établissement.Il existe 3 rôles pour un point de vente :

                    • Propriétaire
                    • Manager

                    L'API fait la différence entre un compte et un établissement. Un établissement correspond en toute logique à un point de vente, tandis qu'un compte correspond à un bac contenant tous les établissements gérés par l'utilisateur. Avec le bon script, il est donc possible, lors de l'arrivée d'un nouveau gérant, de retirer automatiquement les droits de gestion à l'ancien, de supprimer son compte, de créer le compte du nouveau gérant puis de l'ajouter en tant que tel à l'établissement. De telles possibilités laissent moins de place à des oublis qui peuvent s'avérer dramatiques dans le cas d'un ancien employé mécontent disposant toujours des droits sur la page Google + et sur l'établissement.

                    Avec cette API, Google fait un pas en avant pour tous les gestionnaires d'établissements. En n’omettant aucun élément, il leur est maintenant possible de gérer efficacement de nombreux points de vente. Bien qu'une validation automatique généralisée eut été bénéfique, il est aisé de comprendre le point de vue de Google qui souhaite éviter de se faire déborder par des spammeurs et voir s’effondrer la confiance du public pour Google Maps.

                    Google / Evolution