Ben Laden porteur de multiples virus

Les pirates profitent de l'actualité et cachent leurs malwares dans des fichiers censés contenir des photos et des vidéos du leader d'Al-Qaida défunt. Moteur de recherche, Facebook, et e-mails sont contaminés.

Sans surprise, les pirates dissimulent des malwares dans des photos ou des vidéos censées donner des informations sur Oussama Ben Laden. Ainsi, le fournisseur de solutions de sécurité informatique F-Secure a mis en garde les utilisateurs contre un spam contenant le fichier "Fotos_Osama_Bin_Laden.zip". Le dossier est supposé contenir les photos du leader d'Al-Qaida après avoir été tué par les forces spéciales américaines. En fait, il contient un cheval de Troie bancaire, "Banload".

De son côté, Symantec a aussi repéré des e-mails prétendant aussi contenir les mêmes photos ou vidéos du cadavre. Les messages écrits en français, portugais et espagnol, conduisent vers un faux site Web de CNN, qui demandera ensuite de télécharger une vidéo, qui n'est évidemment, là aussi, qu'un virus.

D'autres pièges de ce type ont également été constatés sur les réseaux sociaux et notamment Facebook. Ces derniers font croire que la vidéo est une fuite de WikiLeaks. Les utilisateurs sont invités à copier-coller du code JavaScript malicieux dans leur barre d'adresse. Le code diffuse aussi le lien de la fausse vidéo sur le mur de tous les contacts de la personne piégée.

Enfin, "les moteurs de recherche sont actuellement pollués avec des pages contenant des liens pointant vers des sites malveillants. Certains arrivent même à se hisser dans les premiers résultats" explique Mikko Hypponen, directeur de recherche chez F-Secure.

Face à la dangerosité de ces menaces, le FBI a dû mettre publiquement en garde les internautes. En expliquant que les messages prétendant contenir des photos et vidéos de la mort d'Oussama Ben Laden contiennent des virus qui pourraient permettre de voler des informations personnelles. Les autorités américaines disent en effet posséder des photos de Ben Laden abattu, mais ces photos n'ont pas été rendues publiques.

Virus / Facebook