Piratage du Playstation Network : Sony s'explique

Après la piratage qui a exposé des données sensibles de plus de 70 millions de ses clients, Sony avoue ne pas avoir crypté toutes les informations sensibles. Le géant japonais est par ailleurs attaqué en justice.

Sony a fourni plus de détails sur la fuite de données qui a affecté les 77 millions de clients  que compte son service de jeux en ligne PlayStation Network. Le géant japonais  a notamment indiqué que toutes les données sensibles relatives aux cartes de crédit ont été stockées sous forme cryptée, ce qui devrait limiter leur utilisation dans le cadre de fraudes financières. Les plaintes concernant des transactions frauduleuses émanant d'utilisateurs du services de Sony pourraient donc n'être qu'une coïncidence.

Sony a également précisé que les autres données, tels que les mots de passe et adresses, ont été stockés en clair mais "derrière un système de sécurité sophistiqué " qui n'a cependant pas résisté à l'attaque. Le vol de ces données ouvre donc la porte aux spams et aux tentatives de hameçonnage. Sony a d'ailleurs bien averti les utilisateurs sur ces risques.

Une plainte judiciaire a par ailleurs été déposée contre Sony par Rothken Law Firm, qui engage un recours collectif ("class action") au nom de tous les clients du service. "Nous avons porté plainte au nom des consommateurs afin de connaître en détails toutes les politiques de sécurité pratiquées par Sony sur la protection des données", a expliqué Ira Rothken, qui a déposé la plainte.

Chiffrement / Pirate