Analyse des backlinks : les outils préférés de six SEO

Analyse des backlinks (liens entrants) : les outils préférés des SEO Le JDN a demandé à six référenceurs les outils d'analyse de liens entrants qu'ils préfèrent utiliser, et pourquoi. Voici leurs réponses.

Quels outils utilisez-vous le plus pour analyser les backlinks ? Quels sont leurs avantages et particularités par rapport aux autres outils du marché ? Telles étaient les questions posées par le JDN à plusieurs professionnels du SEO. Voici leurs réponses.

 

serge esteves
Serge Esteves est CEO de l'agence Creapulse, et consultant SEO. © S.E.

Serge Esteves : "Ahrefs ou Majestic SEO pour les analyses avancées"

"Pour des analyses rapides ou des pré-audits, j'utilise Searchmetrics qui a l'avantage de proposer une panoplie d'autres outils SEO, donc cela m'évite de basculer d'un outil à l'autre.

Pour des analyses plus avancées, pour étudier une pénalité Penguin par exemple, j'utilise Ahrefs ou Majestic [qui est plus connu sous son nom précédent : Majestic SEO, NDLR] ou encore à des outils qui font appel aux API de ces outils, comme Netpeak Checker ou simplement SEOTools pour Excel de Niels Bosma. Il ne faut pas oublier Google Webmaster Tools, afin de recouper plusieurs sources.

Majestic a l'avantage d'utiliser des scores comme le Trust Flow ou le Citation Flow qui sont des références pour juger de la qualité d'une page, surtout depuis que le PageRank n'est plus mis à jour. Majestic permet aussi de basculer entre un index frais et un index historique. Ahrefs me parait plus exhaustif, et plus novateur aussi. Il a d'ailleurs apporté quelques nouveautés intéressantes, comme le rapport "near-duplicates" qui aide à repérer le contenu trop dupliqué. Son tableau de bord est aussi très clair. En plus, des crawlers peuvent faire appels à ses API, ce qui peut se révéler pratique pour conduire des analyses SEO encore plus avancées."

 

roland
Roland Debrabant est directeur général de l'agence Open Linking, consultant et formateur en référencement naturel. © R.B.

Roland Debrabant : "Majestic est souvent utilisé en avant-vente, et Ahrefs.com dans les audits"

"Google Webmaster Tools permet de lister les liens perçus par Google pointant vers son site. C'est donc le cœur du sujet, et l'avantage, c'est que les données remontées viennent de Google. Mais c'est aussi un inconvénient, car Google ne remonte pas toutes les informations. Par ailleurs, Google Webmaster Tools ne peut pas analyser les backlinks des sites concurrents... C'est pourquoi au sein de l'agence Open Linking, nous utilisons aussi d'autres outils.

Majestic est par exemple souvent utilisé en avant-vente. Il permet d'avoir une vue claire et rapide du profil des liens obtenus par un site. Il dispose aussi d'un bon historique des liens, et fournit des données brutes qui peuvent être bien exploitées et retravaillées. Son API est aussi facile à utiliser. Mais il est peu ergonomique, et il faut souvent exporter et traiter sur Excel.

Ahrefs.com est de son côté souvent utilisé dans nos audits et dans le suivi de nos prestations de netlinking. Cet outil est très graphique et offre plus d'options, pour identifier par exemple les mentions et liens cassés. Les données sont souvent et bien rafraichies, ce qui peut se révéler très utile pour bien surveiller les liens cassés et les liens perdus. Mais son historique démarre en 2013, ce qui rend difficile l'identification des mauvaises pratiques antérieures. Enfin, nous avons développé un outil en interne, 'Open Labs', qui nous permet de suivre la pérennité des liens, et de classer des partenaires par popularité et par typologie de liens."

 

mathieu chartier
Formateur web et SEO, Mathieu Chartier est auteur de plusieurs livres et du site blog.internet-formation.fr. © M.C.

Mathieu Chartier : "Avec SEMRush, le suivi devient simple et rapide"

"Beaucoup d'outils gratuits sont intéressant,s mais ils sont bien souvent vite limités. J'avoue que la version pro de SEMRush m'a vraiment convaincu après plusieurs mois de tests. Certes, c'est onéreux au début, mais le suivi du positionnement web devient extrêmement simple et rapide. Tout est possible, l'interface est assez intuitive et il est facile d'obtenir des rapports en version Excel ou PDF en quelques clics.

J'apprécie tout particulièrement la précision des résultats, que j'ai pu comparer avec d'autres, mais aussi le suivi des évolutions du ranking SEO et les analyses approfondies des sites concurrents. Je ne dis pas que d'autres outils ne valent pas le coup, mais de mon côté, c'est SEMRush qui m'a le plus plu."

 

alexandra martin
Alexandra Martin est SEO chez Intuiti, et auteur d'un blog spécialisé. © A.M.

Alexandra Martin : "Ahrefs a tout pour plaire" 

"Mon outil préféré qui me permet de garder un œil sur les liens entrants et sortants de mon blog, c'est Ahrefs. Multiples fonctionnalités, graphiques sympathiques pour illustrer les chiffres, possibilité d'exporter les données en CSV ou PDF, interface conviviale, ergonomie simple et réussie, l'outil a tout pour plaire. Seul bémol : le prix, qui peut freiner certains."

 

 

kevin gentil cantin
Kevin Gentil-Cantin est co-fondateur et directeur des opérations et technologies pour Lagencemedia © K.G.-C.

Kevin Gentil-Cantin : "Google Webmaster Tools est incontournable, mais incomplet"

"Google Webmaster Tools est un outil incontournable, contenant des informations utiles sur les backlinks d'un site. Il a aussi l'avantage de donner une vue 'Google'. Mais il est incomplet.

Je peux utiliser aussi Majestic ou Ahrefs, au choix : ce sont des outils qui disposent de grosses bases de données propriétaires, qui sont mises à jour régulièrement, ce qui est leur principale force. Ils permettent ainsi de voir les backlinks perdus et gagnés, les ancres de liens, les extensions des domaines, tout en proposant en plus une API, permettant d'extraire ces données facilement pour les retravailler.

Quant à l'Open Site Explorer de Moz , son éditeur, Moz.com, a créé son écosystème, attribuant une note à chaque site et chaque page, en plus d'un indicateur de "confiance". Cela permet de se rapprocher notablement du fonctionnement de Google, et donc d'avoir des indicateurs de performance en SEO très pertinents, notamment concernant les backlinks. L'outil permet en plus de se comparer avec des concurrents sur un seul tableau de bord très pratique." 

 

nicolas robineau
Nicolas Robineau est co-gérant de l'agence Studioclick, SEO, et membre du conseil d'administration  de SEOCamp. © N.R.

Nicolas Robineau : "Je ne peux plus me passer de l'outil Linkody"

"J'utilise au quotidien Ahrefs et Majestic, pour deux raisons différentes.

Le premier me trouve les liens gagnés ou perdus de façon ultra-réactive et me permet de mettre à jour un fichier maison dédié aux backlinks. De son côté, Majestic m'offre une vision plus pertinente avec son Trust Flow et Citation Flown mais, en revanche, les backlinks qu'il me renvoie sont parfois sur des pages non-indexées, ce qui manque donc de pertinence. Je m'en tiens donc qu'aux seuls indicateurs Trust Flow et Citation Fow bien connus des SEO.

Je ne peux pas non plus me passer de l'outil Linkody. Il me permet de suivre et surveiller des liens que j'aurais par exemple achetés (même si je sais, ce n'est pas bien), ou obtenus lors de partenariat, et que je ne voudrais absolument pas perdre."

Google / Référencement naturel