Comment Google favorise le référencement de Google+

En multipliant des leviers de SEO de façon parfois très habile, le réseau social de Google arrive à se faire mieux référencer que ses concurrents, pourtant présents sur la Toile depuis plus longtemps.

"Vous ne trouvez pas que votre profil Google+ est incroyablement bien positionné dans les résultats de Google", interroge le spécialiste en référencement naturel Cyrus Shepard, sur SEOMoz. Ce dernier constate que de nombreux profils et contenus Google+, pourtant très récents, sont désormais mieux positionnés que ceux d'autres grands réseaux sociaux, pourtant bien plus anciens. Et Cyrus Shepard d'annoncer : "Google a réussi cela en employant des techniques assez habiles de SEO, et accessibles à n'importe quel site et entreprise."

 

L'optimisation SEO On Site de Google+ : lien interne et balise Title

 

D'abord, fait remarquer l'expert, la facilité de regrouper de très nombreux profils, chacun accompagné d'un lien, dans les "cercles" de Google+ a pu créer un excellent maillage de liens internes, qui pèse dans le référencement. En outre, souligne Cyrus Shepard, "plus le contenu est partagé avec d'autres profils et dans leur flux, plus il va être indexé, et donc, considéré comme important par les moteurs. "

 

L'optimisation "On Site", sur le site lui-même, permet de doper son référencement. "Le titre de la page est l'un des aspects les plus intéressants de l'optimisation interne. Or, sur Google+, ils peuvent être nettement longs et descriptifs, ce qui leur permet d'être souvent mieux référencés que ceux des pages Twitter ou Facebook indexées", a pu constater Cyrus Shepard.

 

Beaucoup de contenu indexable sur Google+

 

D'ailleurs, plus globalement, il y a beaucoup de contenus indexables dans Google+. Pour chaque profil, les billets partagés, la photo et la biographie sont tous indexés. Résultat, l'expert compte par exemple 275 mots référencés pour un profil Facebook, 491 pour Twitter et 2 621 pour Google+.

L'expert relève ensuite que chaque post est par défaut public, ce qui leur permet d'être indexé et référencé. Or, explique-t-il, si les textes courts des utilisateurs de Twitter sont également indexés, leur brièveté les empêche souvent d'être bien référencés. Quant à Facebook, seul le contenu des "Fan pages" sont indexés.

 

Photo de l'auteur en Rich Snippet : l'habile récompense de Google

 

Reste un levier, que seul Google pouvait actionner : faire apparaître dans ses pages de résultats les photos des auteurs de contenu, renvoyant bien souvent vers leur page Google+.

Cette possibilité, sur Google.com, a attiré bon nombre d'entre eux, évidemment très intéressés à l'idée de capturer plus de trafic depuis les SERP grâce à cette invitante photo en Rich Snippet. Belle et habile récompense : "Cela permettait de créer potentiellement des millions de liens de haute qualité, issus des sites de contenu parmi les plus influents du monde, et pointant vers des profils Google+", explique Cyrus Shepard.

Indexation / Google