Google bouleverse les pages de résultats pour lutter contre le Black Hat SEO

SEO : mise à jour de Google contre le webspam et les abus de netlinking Le moteur hausse encore le ton face aux techniques malignes et à certains abus en matière de référencement. Sa nouvelle mise à jour a provoqué un petit séisme.

Beaucoup de mouvements dans les pages de résultats Google depuis quelques heures. Mountain View vient en effet d'annoncer une importante mise à jour de son algorithme qui vise clairement les sites au SEO trop optimisé, ceux qui ne respectent pas les règles édictées par le moteur et les Black Hat SEO et leur "webspam".

 

Un changement "visible"

Dans un billet officiel intitulé, "une autre mesure pour récompenser les sites de haute qualité", Matt Cutts, le porte-parole du moteur, annonce que cette mise à jour va impacter à peu près 3.1% des requêtes en anglais, ce qui correspond à un changement "visible".

Matt Cutts ajoute que "la modification va affecter environ 3% des requêtes en allemand, en arabe ou en chinois, mais l'impact sera plus prononcé pour les langues plus largement concernées par le spam. Par exemple, 5% des requêtes en polonais seront affectées".

Google ne mentionne pas la France. Mais, lors du dernier SEO Campus, des employés de Google ont affirmé que l'Hexagone avait parfois globalement tendance à abuser du netlinking - ce qui laisse penser que Google.fr pourrait être plus impacté que d'autres déclinaisons du moteur.

Google donne plusieurs exemples de techniques de "webspam" visées : l'abus de mots clés ("keyword stuffing") et de netkinking ("link schemes") est cité, tout comme le "content spinning" et "les liens sortants sans rapport avec le contenu".

 

"Certains témoignages se plaignent d'effets de bord."

Promouvoir et récompenser les sites de qualité

Bien évidement cette lutte contre le spam n'est pas nouvelle pour Google, qui ne cesse de répéter qu'il souhaite promouvoir dans ses SERP des "contenus de qualité". Google Panda a été lancé pour cela, de même qu'une récente modification de l'algorithme voulant pénaliser les sites ne présentant pas de contenu au-dessus de la ligne de flottaison.

Google précise d'ailleurs ne pas pénaliser le SEO, qui peut être "constructif" et "positif". Le moteur félicite ainsi "les référenceurs White Hat qui améliorent très souvent l'usage des sites, et contribuent à la création d'un contenu de qualité ou de sites plus performants". Le moteur loue également "les moyens créatifs" qui veulent rendre un site "plus attrayant" et aussi "plus visible", à la fois "sur les moteurs de recherche et dans les médias sociaux."

 

Une réalité, sur le terrain, moins simple

Derrière cette annonce manichéenne se cache une réalité, sur le terrain, moins simple. Depuis le déploiement de la mise à jour, les référenceurs de tous bords enregistrent des mouvements parfois spectaculaires de leur site sur les pages de résultats de Google - un site pénalisé baissant, celui du concurrent peut mécaniquement monter.  

Sur le forum spécialisé WebRankInfo, les discussions des webmasters et SEO révèlent d'ailleurs la puissance de l'impact de la mise à jour. "Une catastrophe ce matin...  Des sites existants depuis plus de 6 ans pénalisés à -50%", raconte franckM. Un autre ajoute : "Tous mes sites (sauf 1) perdent de 20 à 50 places sur 90% des mots clés." En quelques heures, onze pages de cet acabit sont venues nourrir le forum spécialisé.

 

Effets de bord et Black Hat SEO récompensé

Pourtant certains témoignages se plaignent d'effets de bord ou même, de pratiques ostensiblement Black Hat non pénalisées voire récompensées par cette mise à jour. Cependant, les résultats bougeaient encore beaucoup quelques heures après le déploiement de la mise à jour. En outre, si cette mise à jour visait clairement le référencement Black Hat, un référenceur faisait remarquer qu'"entre le viser et l'atteindre, il y a un sacré fossé". Le chat et la souris n'ont pas fini de se courir après.

Google / Référencement naturel