Start-up à suivre : Moovit, le Waze des transports en commun

Moovit start-up Waze des transports en commun La start-up israélienne fondée en 2011 et déjà présente dans 7 grandes villes françaises sera bientôt lancée à Angers, Nancy, Avignon et dans les Bouches-du-Rhône.

Fondée en 2011 en Israël, Moovit a déjà su séduire plus de neuf millions d'utilisateurs à travers le monde. L'application de crowdsourcing se veut un équivalent de Waze, le GPS social racheté par Google pour plus d'un milliard de dollars, pour les transports en commun. Le fondateur de Waze, Uri Levine, est d'ailleurs membre du conseil d'administration de la jeune pousse.

moovit 3 5 fr paris 3 5 01 map
Moovit indique précisément les arrêts des transports en commun. © S. de P. Moovit

Disponible gratuitement sur iPhone, Android et Windows Phone, Moovit combine les informations temps réel des opérateurs, comme la RATP à Paris, (horaires, alertes, info trafic, etc...) et les informations crowdsourcées passives (point de géolocalisation, qui permet de déduire la vitesse et la localisation des bus, tram, métro, RER ou train) et actives (affluence en station, propreté, ambiance, accès handicapé, etc...). L'application propose plusieurs alternatives d'itinéraires puis suit l'utilisateur étape par étape, quel que soit le mode de transport. Point positif : elle indique précisément la localisation de tous les arrêts de bus. Grâce aux indications données en temps réel par les utilisateurs, Moovit prévoit le temps d'arrivée très précisément.

400 villes, 26 langues

Moovit est disponible dans plus de 400 villes, sur les cinq continents, dans 40 pays et 26 langues. En France, elle est déjà installée à Paris, Marseille, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Toulouse et Nantes, et sera déployée dans les jours à venir à Angers, Nancy, Avignon et dans l'intégralité des Bouches-du-Rhône. Un avantage non négligeable pour les utilisateurs, qui peuvent utiliser la même application, peu importe la ville.

La start-up, qui a levé 28 millions de dollars auprès de Sequoia Capital, BRM Group et Gemini Israel Funds en décembre 2013, ne se monétise pas encore. Objectif premier : grossir sa base utilisateurs et devenir le leader mondial des applications de transports en commun. Parmi les pistes futures de monétisation : le mobile ticketing, ou la publicité géolocalisée.

Accords avec VTC et taxis

Récemment, Moovit a annoncé un partenariat avec la société de VTC Lyft, pour permettre à ses utilisateurs de réserver un trajet via son application, extrêmement facilement. Et la start-up ne compte pas s'arrêter là : elle souhaite nouer de plus en plus d'accords avec des sociétés de taxis ou de VTC pour offrir tous les modes de transports possibles.

Waze / Moovit