Panorama et résultats des plateformes de crowdfunding françaises

plateformes crowdfunding selon Xerfi Voici un état des lieux du financement participatif en France et de ses principaux acteurs, selon notre partenaire Xerfi.

Entre janvier et juin 2014, les plateformes de crowdfunding françaises ont collecté plus de 66 millions d'euros, rapporte notre partenaire Xerfi. Un montant qui représente près de 85% de la collecte réalisée sur l'ensemble de l'année 2013, preuve de l'explosion du phénomène. Les plateformes de prêts, pourtant plus récentes que celles de dons, sont celles qui parviennent à lever le plus de fonds.

crowdfunding 1
Le crowdfunding français au premier semestre 2014. © Xerfi

Difficile toutefois d'évaluer avec précision le nombre de plateformes de crowdfunding. En 2013, les professionnels s'accordaient à estimer à une soixantaine le nombre des acteurs actifs. Selon Xerfi ils seraient aujourd'hui 80. Plus des trois quarts d'entre eux ont à peine 3 ans d'existence. 

De premiers arrêts d'activité sont à noter, souligne Xerfi : en juillet 2014, la plateforme Mesvignes.com a par exemple été mise en redressement judiciaire, et plus d'une dizaine d'acteurs semblaient inactifs au moment de la réalisation de l'étude, pour certains depuis au moins deux ans. Des premières opérations de rachat sont aussi a souligner, comme celle de Peopleforcinema et Octopousse par Ulule en 2013.

crowdfunding 2
Panorama des acteurs. © Xerfi

 Du côté des plateformes de dons, c'est KissKissBanBank qui a collecté le plus de fonds depuis sa création, en 2009 (20,32 millions d'euros), suivi par Ulule, fondée en 2010 (19,34 millions d'euros) puis MyMajorCompany, pourtant lancée en 2007 et précurseur français du crowdfunding (18 millions). Suivent Hello Asso (création en 2010, 7,10 millions d'euros) et Touscoprod (2009, 3,30 millions). Les autres acteurs ne dépassent pas 400 000 euros levés.

Prêt d'Union devance (et de loin) ses concurrents sur le segment des plateformes de prêts, avec 98 millions d'euros levés depuis janvier 2012, contre 8,5 millions d'euros pour Babyloan depuis 2008, par exemple, ou 3,7 millions d'euros pour Unilend depuis novembre 2013.

Les plateformes d'investissement en capital, plus récentes, affichent des résultats plus homogènes.

crowdfunding 5
L'activité des plateformes d'investissement en capital. © Xerfi

Source

 L'étude " Le crowdfunding en France" est publiée par Xerfi, éditeur indépendant d'études économiques sectorielles. 


Crowdfunding