Rise, le nouveau programme de Numa destiné aux porteurs de projets

Rise programme Numa Destiné aux start-up, associations et intrapreneurs, le programme de six mois se situe "entre le co-working et l'accélération".

Depuis quelques mois, un tout nouveau programme a pris place au sein de Numa, l'association dédiée à l'innovation et située au cœur du Sentier. Baptisé "Rise", il cherche à se situer "après le co-working, mais avant l'accélération", explique Valérie Gerard, manager. Surtout, l'appel à projets, ouvert en continu, ne s'adresse pas qu'à des start-up : Rise accueille pour six mois trois types de profils, à parts égales : des associations, des entrepreneurs et des intrapreneurs (grands comptes) -Rise héberge constamment 15 projets. "Nous voulions apporter une solution à l'entrepreneur au sens large : aux associations, aux équipes qui ne sont pas encore assez formées pour intégrer un accélérateur... Nous avons fait le pari de la diversité", ajoute Valérie Gerard. Objectif du programme : murir son projet, quel qu'il soit.

Une équipe d'Orange pour digitaliser les RH

"Nous accompagnons les projets vers un objectif que l'on fixe au début du programme, et qui n'est pas systématiquement une levée de fonds", précise la manager. Ainsi, une équipe d'Orange a intégré Rise pour digitaliser la communication interne du service RH. L'association Social Media Club cherchait quant à elle à passer à la vitesse supérieure dans son développement.

Lead mentor, experts et workshops

Chaque projet se voit attribuer un lead mentor qui le suit spécifiquement. Il bénéficie aussi des conseils d'un pool plus large d'une trentaine de mentors, parmi lesquels une dizaine d'experts (avocats, comptables, experts en business model...) qui animent des workshops. Chaque projet a aussi un "buddy", référent interne Numa, qui lui ouvre les portes du réseau.

Lean start-up et design thinking

"Pour créer une dynamique de groupe, nous avons créé un socle commun obligatoire", explique Valérie Gerard. Une fois par semaine, un "scrum" (méthode agile) pendant lequel chaque projet évoque les problématiques qu'il a abordées pendant la semaine. Une fois par mois, le Rising Day, pour réfléchir sur une thématique (lean start up, design thinking, communication...) avec des intervenants externes. Et enfin, une fois par mois également, la review, avec les porteurs de projets et leurs mentors respectifs, pour définir les objectifs du mois suivants.

Le programme Rise coûte 400 euros par poste et par mois pour les start-up, 100 euros pour les associations. Pour les corporate, Numa élabore des tarifs sur mesure.

Quatre start-up ont rejoint le Demo Day du Camping

La route peut être courte entre Rise et l'accélération : en janvier, quatre start-up issues du programme ont rejoint celles de la saison 6 du Camping pour le Demo Day à Paris, et une semaine de découverte de l'écosystème à San Francisco. C'est par exemple le cas de La Box Culturelle. "Je suis arrivée un peu par hasard à Numa, raconte Hermine Mauzé, CEO. Je cherchais un espace de co-working pour développer mon projet de box culturelle avec mon associé. Je suis tombée sur le programme Rise, et j'ai postulé." La Box Culturelle a bénéficié des conseils de Gilles Mautin, co-fondateur de Wonderbox et de The Cantillon, et a eu accès à des avocats spécialisés dans les problématiques des start-up. "Sans compter que j'ai pu entrer dans un écosystème, assister à des workshops... J'ai été mise en relation avec d'autres entrepreneurs qui rencontrent les mêmes difficultés au même moment", se félicite Hermine Mauzé.

Découvrez les pitchs des quatre start-up qui ont rejoint le Camping pour leur Demo Day, au début du mois de janvier :

 La Box Culturelle

 Noosfeer

 Pour Combien

 Back Market

Autour du même sujet