Piratage de Sony : Snapchat travaille sur des lunettes connectées

Le hack des mails de Sony Pictures, dont le CEO est membre au conseil d'administration, dévoilent de nombreux projets de Snapchat.

Le hack massif subi par Sony en novembre dernier ne cesse de déclencher des réactions : alors que, sous la menace de hackers, Sony Pictures a annoncé renoncer à la sortie de son film "The Interview" mercredi 17 décembre -une comédie sur un complot de la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-Un- les Etats-Unis assurent désormais que la Corée du Nord aurait eu "un rôle central" dans le piratage.

Mais Sony n'est pas la seule société touchée par la fuite massive de données piratées : les documents nous en apprennent aussi beaucoup sur les projets de l'application de photos et vidéos éphémères Snapchat. Le CEO de Sony Entertainment, Michael Lynton, est en effet aussi un membre du conseil d'administration de Snapchat.

Des lunettes filmant des vidéos HD

Certains de ses mails révèlent par exemple que Snapchat a déboursé 15 millions de dollars pour racheter Vergence Labs (11 millions en numéraire et 4 millions en actions), souligne Business Insider. Vergence Labs est à l'origine de lunettes capables de filmer des vidéos en HD de manière très discrète, Epiphany Eyewear, qui coûtent entre 300 et 500 dollars. La société a été fondée en 2011, avant que le projet Google Glass ne soit annoncé. Snapchat pourrait ainsi travailler sur ses propres lunettes connectées, qui permettraient de publier extrêmement facilement photos et vidéos sur le réseau social.

Promouvoir des artistes

Techcrunch souligne également que les mails hackés révèlent que Snapchat est en train de travailler sur une fonctionnalité musicale et pourrait promouvoir des artistes sur l'application. Evan Spiegel, CEO de Snapchat, voudrait mettre en avant certains artistes à la manière d'un label. Des négociations se seraient notamment tenues avec Vevo en août, mais les deux parties n'auraient pas trouvé d'accord sur la répartition des revenus issus de la publicité.

Par ailleurs, la start-up aurait aussi racheté Scan.me pour 50 millions de dollars, une société spécialisée dans les QR codes ainsi que les iBeacon. Ses sept ingénieurs ont rejoint les rangs de Snapchat. Ce rachat n'était pas destiné à être révélé au grand public, explique Techcrunch.

Proposition de rachat de plus de 3 milliards

Enfin, selon Valleymag, les mails hackés révèlent également le montant proposé par Facebook pour acquérir la start-up –une proposition refusée à plusieurs reprises par Snapchat : plus de trois milliards de dollars.

Sony / Snapchat