George Zhao (Honor) "Nous collaborons dans l'IA avec plus d'une centaine d'éditeurs d'applications"

Le constructeur chinois de smartphones, filiale d'Huawei, fait de l'intelligence artificielle son nouvel axe de développement. Son président détaille cette stratégie.

JDN. Honor met en avant la présence d'intelligence artificielle dans ses smartphones. De quelle manière l'IA peut-elle améliorer les performances de vos appareils ?

George Zhao est président d'Honor. © Honor

George Zhao. Notre premier smartphone intégrant des capacités d'intelligence artificielle est sorti en 2016. Avec le Honor 10, nous avons franchi encore une nouvelle étape en intégrant une puce NPU (Neural Processing Unit ndlr) dédiée à l'IA qui permet de traiter une grande quantité de données en temps réel.

L'IA peut par exemple s'avérer utile pour optimiser les performances de la consommation de la batterie ou pour aider l'utilisateur à prendre de meilleures photos en corrigeant des défauts. D'une manière générale, l'intelligence artificielle pourrait surtout permettre une utilisation optimisée de certaines applications.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?

Dans le domaine de la traduction, nous avons par exemple collaboré avec Microsoft afin de développer une application de traduction exploitant au mieux les capacités de l'IA. Celle-ci est d'ailleurs préinstallée sur notre téléphone. Nous collaborons avec plus d'une centaine d'éditeurs d'applications afin de leur permettre d'utiliser les capacités de l'IA pour optimiser l'expérience utilisateur. Notre objectif est de nouer davantage de partenariats de ce type dans le futur.

Cela fait plusieurs années que le secteur des smartphones n'a pas connu de réelles innovations de rupture. Pensez-vous que l'intelligence artificielle puisse ouvrir une nouvelle ère ?

Je pense que cela se fera étape par étape. Les smartphones commencent tout juste à intégrer cette technologie aujourd'hui. Rappelez-vous qu'il y a encore quelques années, un téléphone servait simplement à téléphoner ! C'est aujourd'hui devenu un ordinateur et un appareil photo. Je pense que l'IA a vraiment la capacité de changer nos vies en nous donnant accès à des compétences autrefois réservées à des professionnels.

"L'IA intégrée aux smartphones donnera accès à des capacités autrefois réservées aux professionnels"

Prenons l'exemple de la photographie : l'amateur que je suis a désormais la capacité de réaliser des clichés dignes d'un professionnel à l'aide de l'IA. Demain, les champs d'application ne se limiteront pas seulement à l'appareil photo. L'IA vous aidera à accomplir davantage de choses dans un grand nombre de domaines.

Votre dernier smartphone porte-étendard, le Honor 10, est commercialisé à seulement 399 euros, soit un prix très compétitif pour un appareil de cette gamme. Comment faites-vous pour proposer des tarifs aussi bas ?

Nous visons l'efficacité dans tous les domaines. Pour vous donner une idée, nous n'investissons que 3% de nos revenus en marketing. Ce qui est loin d'être le cas pour la plupart des grandes marques B2C. Nous misons sur un marketing efficace en utilisant notamment le web et les réseaux sociaux pour communiquer directement auprès de nos clients. Cette efficacité se retrouve également au niveau de notre distribution mais aussi dans notre stratégie d'expansion à l'international.

Quel est votre budget de R&D ? Quels liens entretenez-vous avec votre maison mère, Huawei ?

Nous investissons plus de 10% de notre chiffre d'affaires en recherche et développement. Nous partageons ensuite les résultats avec Huawei et bénéficions, en retour, de leurs avancées technologiques. Nous utilisons logiquement certains de leurs composants et matériaux. Cependant, même si Huawei et Honor partagent les mêmes fondations, il existe une vraie séparation entre nos deux entités que ce soit dans des domaines comme le design, le marketing, le business model ou encore la distribution. Enfin, l'état d'esprit de notre marque, résolument tournée vers les jeunes, est un autre élément de différenciation.

Pendant longtemps, la Chine a été associée à la fabrication de produits plutôt bas de gamme. Depuis plusieurs années, on observe une montée en gamme des marques chinoises. Celles-ci pourraient-elles, à terme, concurrencer Apple sur le très haut de gamme ?

Je pense que la question du pays n'est pas importante. Ce qui compte, c'est avant tout la stratégie de l'entreprise et la manière dont celle-ci va concevoir et défendre sa marque. Notre maison mère, Huawei, opère dans les télécoms depuis plus de 30 ans avec un véritable focus sur la qualité et l'innovation. De la même manière, notre volonté est de proposer des produits innovants et qualitatifs à nos clients afin de les transformer en ambassadeurs de notre marque. Ce phénomène ne peut pas fonctionner si votre produit est mauvais.

Les smartphones chinois de demain seront donc synonymes de qualité aux yeux des consommateurs ?

Je vais vous répondre en vous racontant une anecdote. Lors d'un transport de marchandises qui assurait une livraison de près de 70 000 de nos smartphones en Chine, un problème est survenu. Après avoir mené des analyses dans nos usines, nous avons constaté que les téléphones n'avaient pas été endommagés mais nous avons estimé qu'il pouvait exister un éventuel risque de dysfonctionnement dans le futur. J'ai donc décidé de ne pas les commercialiser.

"Notre objectif est que nos ventes à l'international pèsent pour la moitié de nos revenus d'ici 2020"

Cette décision a coûté plusieurs millions de dollars à l'entreprise. Certaines personnes m'ont demandé pourquoi nous ne les avions pas donné à une association puisqu'ils n'avaient aucun impact visible. La raison est liée à la préservation de notre image de marque : même dans le cadre d'un don, nous nous devons de garantir la qualité de nos produits ! Ce principe est ancré dans notre culture d'entreprise et pour rien au monde je ne sacrifierais nos standards de qualité.

Quelle est la suite pour Honor ?

Alors que nous avions commencé par distribuer nos produits uniquement sur le web, nous élargissons aujourd'hui notre réseau de distribution physique. En 2017 sur le marché chinois, nos ventes offline et online étaient d'ailleurs à l'équilibre. Enfin, si la Chine représentait encore 85% de notre chiffre d'affaires global l'an passé, notre objectif est que nos ventes à l'international pèsent pour la moitié de nos revenus d'ici 2020.

Depuis 2015, George Zhao est le président d'Honor, fabricant de smartphones appartenant au groupe Huawei. Avant cela, il occupait le poste de président d'une division européenne de l'opérateur télécom chinois, entreprise qu'il a rejoint en 1998 en tant que manager R&D. Entre janvier 2011 et août 2014, il occupe le poste de general manager d'Huawei en Italie et en Suisse. George Zhao est diplômé en télécommunications et systèmes électroniques de l'Université de Shangaï Jiaotong.

A lire aussi 

Annonces Google