L'industrie auto doit prendre le virage du cloud pour rester dans la course

Les constructeurs automobiles sont concurrencés sur la voiture autonome par de nouveaux entrants comme Waymo (Google) ou Uber. L'ensemble de l'industrie automobile va évoluer grâce à l'échange des données via le cloud, rendant nécessaire la connectivité des systèmes existants à un cloud industriel.

De plus en plus de constructeurs automobiles promeuvent la transformation numérique dans leurs organisations pour moderniser leurs processus industriels et trouver de nouveaux business models. Après une initiative avec la plateforme Microsoft Azure autour d’un projet de cloud automobile et de services connectés, Volkswagen a annoncé un nouveau partenariat avec Amazon Web Services (AWS) qui permettra de connecter et de gérer ses usines de fabrication, ainsi que sa chaîne logistique. De son côté, BMW et Microsoft vont travailler sur une plateforme cloud ouverte de production pour stimuler l'innovation industrielle et accélérer le développement d'usines connectées. Enfin, les constructeurs français ne sont pas en reste, puisque l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi lance une plateforme déployée sur Azure pour permettre la mise en place de leurs derniers services connectés, et le groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel) a signé un partenariat avec Huawei pour le développement d’une plateforme IoT.

Outre la modernisation de la production au travers de l’usine connectée, les processus existants sont également étendus pour inclure de nouveaux services. A l'image de la plateforme de mobility-as-a-service (MaaS) chez Daimler, qui permet aux utilisateurs de réserver différents modes de transport pour un seul trajet, ou l'offre d’autopartage proposée par Renault Mobility pour la location en libre-service de véhicules.

Pour les constructeurs automobiles, de tels modèles économiques centrés sur les données deviennent de plus en plus importants et nécessaires à mesure que le comportement des consommateurs évolue et exige de nouvelles façons d'interagir avec eux. En particulier, les jeunes générations urbaines choisissent de ne plus posséder leur propre véhicule et ont recours de plus en plus aux plateformes de VTC, de covoiturage ou d'autopartage pour une large part de leurs déplacements.

Les constructeurs appuient sur l'accélérateur

Les changements dans l'industrie automobile sont accélérés par les données et couvrent tous les domaines fonctionnels, production, marketing, et vente. Il sera primordial pour les constructeurs d'enregistrer toutes les données opérationnelles pertinentes afin qu'elles soient disponibles dans une plateforme centrale pour une analyse plus poussée.

Les défis à relever ici sont multiples, car les données proviennent de différentes sources et sont disponibles sous différents formats. Par exemple, les capteurs dans un véhicule, une machine ou un robot, fournissent un flux de données continu qui doit être traité dans une plateforme de données centrale, tandis que les bases de données classiques ou les applications standards du système d’information (ERP, CRM, etc.) continuent à fournir des enregistrements de données structurés. Quiconque souhaite évaluer les commentaires des consommateurs sur ses produits, au travers des réseaux sociaux doit également être capable de traiter des ensembles de données très hétérogènes et utiliser des applications d'intelligence artificielle (IA) pour l'analyse sémantique.

En route vers l’IA et la 5G

Les constructeurs automobiles ont commencé à tirer parti de l’IA, en investissant massivement dans la conception des véhicules et dans l'amélioration de l'expérience de conduite du futur. Si l’IA soutient l'innovation dans le domaine de l'assistance à la conduite, la technologie a également transformé le processus de fabrication. Automatisation de la chaine de production, réduction des temps d'arrêt et maintenance prédictive pour les machines et robots, ont permis un accroissement des performances de fabrication, ce qui est essentiel dans un secteur hautement concurrentiel.

Lorsque vous travaillez avec des machines et des robots, la qualité de l'analyse dépend en fin de compte de la qualité des données que vous introduisez dans l'algorithme. Les bonnes stratégies en matière de données sont essentielles à la mise en œuvre des bonnes stratégies d'IA.

Les industriels doivent avoir de bonnes pratiques en matière de gouvernance des données, car c'est la clé pour obtenir des données fiables tout au long du parcours des données. L’expression "garbage in, garbage out " décrit parfaitement le besoin d'alimenter les systèmes de données pertinentes. Si les données de départ comportent des erreurs, alors le résultat en comportera également. Et de mauvaises décisions seront de fait prises.

A courte échéance, encore plus de flux de données seront générés dans les usines connectés, car de nombreux constructeurs prévoient de relier leurs sites de production au futur réseau 5G. L'ensemble du parc de machines et robots pourrait ainsi être contrôlé en temps réel à l'aide de cette nouvelle technologie. Le cloud joue ici un rôle central : les systèmes périphériques peuvent effectuer un traitement initial des données en usine, mais l'analyse de celles-ci doit se poursuivre dans des centres de données en aval ou dans le cloud, car c'est la seule option où il existe une capacité de stockage et de traitement suffisante.

A l'avenir, une plateforme de données centrale basée dans le cloud sera une stratégie impérative afin d'extraire les meilleures données et les informations qui en résulteront afin de développer de nouveaux modèles économiques. Les grands constructeurs automobiles l'ont compris et ont initié ces changements.

Ces exemples de partenariats d'entreprises pionnières dans les secteurs de l'automobile et des nouvelles technologies sont une indication claire quant à l'avenir de l'industrie automobile et de la mesure dans laquelle son succès dépendra dans une large mesure de la coopération. Cela démontre clairement que la base de l'écosystème futur se situe dans le cloud.

L'industrie auto doit prendre le virage du cloud pour rester dans la course
L'industrie auto doit prendre le virage du cloud pour rester dans la course

De plus en plus de constructeurs automobiles promeuvent la transformation numérique dans leurs organisations pour moderniser leurs processus industriels et trouver de nouveaux business models. Après une initiative avec la plateforme Microsoft Azure...