Intelligence Artificielle : une opportunité pour le recrutement

L'intelligence artificielle sera à moyen terme incontournable dans toutes les fonctions de l'entreprise. Y compris chez les RH. Ce qui ne va pas sans poser de questions.

L'usage de l'Intelligence Artificielle (IA) dans le domaine du recrutement pose actuellement beaucoup de questions. Si quelques expériences ont pu être peu concluantes, elles rappellent que tout comme dans les autres secteurs, l’IA n’en est qu’à ses prémices dans le secteur du recrutement. Quel impact a l’IA sur le métier de recruteur ? Comment en faire bon usage ? A travers les résultats de notre étude réalisée à l’échelle mondiale, un enseignement majeur ressort : l’IA permet aux recruteurs d’identifier et de recruter les bons profils. Mais surtout, en exploitant les meilleurs outils technologiques disponibles, les recruteurs peuvent aider leur client à développer une stratégie intelligente et efficace de recrutement tout en construisant un pool de talents pour un succès sur le long terme.

 Les tensions inhérentes au recrutement 

Dans les entreprises, l’humain a deux fois plus de valeur pour une entreprise que n’importe quel autre actif. Pour chaque euro investi dans le capital humain, l’entreprise peut générer dix euros de revenu. Les collaborateurs sont les moteurs de l’innovation de l’entreprise et de la réussite de sa stratégie. L’ère de la transition vers une société de plus en plus automatisée et technologique souligne d’autant plus l’importance des hommes qui la dirigent : il faut que les entreprises identifient les top performers, les récompensent, les engagent, les forment et mettent en place des programmes pour les garder motivés et inspirés.  A horizon 2030, l’économie mondiale connaîtra une pénurie des talents à hauteur de 85 millions de travailleurs qui vont manquer aux entreprises y compris françaises. Cette pénurie représente un manque à gagner de 6 900 milliards d’euros pour les entreprises. Outre le recrutement, la rétention des talents au sein des entreprises n’est pas chose facile. L’acquisition des talents se fait dans un contexte de plus en plus compétitif entre les entreprises. Cette compétition pour attirer les talents est d’ailleurs l’une des premières préoccupations des recruteurs en Europe, Moyen-Orient et Asie.


L’IA est un outil d’optimisation du recrutement… 

Pour comprendre comment l’IA est en train de changer les processus de recrutement, il faut se rendre compte comment elle est utilisée dans les autres secteurs économiques. En agrégeant les données fournies, l’IA discerne les modèles et les relations plus rapidement et mieux que les logiciels ou les humains. Par exemple, le machine learning peut aider des agriculteurs à optimiser l’utilisation des engrais pour produire des cultures plus grandes et plus saines. Comme dans ce dernier cas, l’IA ne fait que déplacer le moment de prise de décision humaine tout en lui permettant d'assumer d’autres tâches. Néanmoins, la décision est prise par l’humain. Cette rationalisation du temps par l’IA et les autres technologies va sans aucun doute conduire à la disparition de métiers dans les années à venir. Paradoxalement, ces évolutions seront aussi créatrices de nouveaux métiers complètement différents de ceux qui existent actuellement. Dans le recrutement, l’IA permet aux recruteurs de créer une meilleure expérience de candidature et d'aider les organisations à constituer un pool de talents de qualité. Grâce à l’utilisation d’un chatbot, le recruteur peut aider les candidats à rechercher des offres d'emploi et à planifier des entretiens, à réduire le travail administratif et à fournir à un candidat un moyen rapide de déterminer s'il existe une opportunité dans une entreprise. Des analyses globales à travers l’IA permettent de déterminer certaines tendances dans le recrutement comme la perméabilité des talents entre le secteur du luxe et celui de l’automobile. La tendance à l'utilisation croissante de l'IA dans le recrutement semble inexorable. Dans la dernière enquête mondiale de Korn Ferry sur l'avenir du recrutement, 64% des personnes interrogées ont déclaré que l'IA et le Big Data ont changé la façon dont leur organisation recrute. Fait le plus intéressant, 87% ont déclaré être "excités" par la perspective de travailler plus étroitement avec l'IA et seulement 11% pensaient que l'IA remplacerait leur emploi.

… qui redonne toute sa valeur stratégique au recruteur

Un recruteur dont les compétences se limitent à identifier de bons candidats sur internet verra nécessairement sa valeur diminuer sur le marché des talents car au fil du temps l’IA prend cette relève. À la place de cette compétence, le recruteur devrait devenir expert des données extraites via l’IA afin de fournir aux clients des analyses de données plus profondes et plus percutantes qui les aideront à prendre de meilleures décisions en matière de talents. Les recruteurs devraient être en mesure de fournir des données à jour sur la taille d'un bassin de talents dans une région géographique, des niveaux de rémunération et une analyse concurrentielle d'autres organisations ciblant le même bassin de talents. Armé de cette connaissance, il peut participer à la définition et à la communication de l'avantage concurrentiel de son organisation pour attirer des talents. Pour réussir dans le contexte économique actuel et pour assurer la pérennité de l’entreprise, les professionnels du recrutement doivent concilier la compréhension de la stratégie globale de l’entreprise, avec la construction des plans prévisionnels de recrutement de long terme. Ainsi, le recruteur intègre pleinement la stratégie de l’entreprise. D’autant plus que la qualité des talents devient un facteur de différenciation concurrentiel de plus en plus important dans le monde des affaires. Ainsi grâce à l’IA, les recruteurs peuvent mieux cibler les recrutements et de ce fait effectuer des tâches plus qualifiées et stratégiques. L’usage de l’IA dans le recrutement doit perdurer car il permet une montée en compétences et en valeur du métier de recruteur. Cependant, les entreprises doivent être accompagnés dans cette utilisation car une nouvelle technologique remplace une autre à un rythme soutenu. Sans accompagnement, les entreprises risquent de ne pas s’y retrouver parmi toutes les solutions proposées et ainsi échouer dans le changement des outils de recrutement.  Enfin, aucune IA au monde ne pourra jamais faire le travail de fond nécessaire dans le recrutement et effectué par l’humain. Du moins, pour l’instant…

Annonces Google