Comment repenser le SEO en 2018

Les pratiques digitales évoluent à grande vitesse et le SEO n’est pas épargné. Ce levier, qui à la base était fortement influencé par des astuces destinées à plus ou moins « tromper » les algorithmes, doit sans cesse se réinventer devant des moteurs de recherche toujours plus intelligents.

Etat des lieux de la visibilité organique

La visibilité organique sur Google devient de plus en plus difficile d’accès. Au-delà des mises à jour majeures telles que Panda, Pingouin et Fred qui remettaient en cause le « mauvais » contenu, la suroptimisation SEO, le « mauvais » netlinking et l'expérience utilisateur médiocre, d’autres mises à jour régulières des algorithmes visent à améliorer la pertinence des résultats. Or, il semblerait que Google ait maintenant tendance à systématiquement privilégier les géants généralistes du e-commerce pour les premières places, y compris sur des marchés très spécifiques.

Parallèlement à cela, l’espace alloué aux résultats naturels ne cesse de se réduire au profit d’autres typologies de réponses payantes ou internes à Google. Entre la position 0 prépondérante et l’agrandissement de l’espace alloué aux publicités Adwords, ainsi que le knowledge graph et les divers services proposés par Google dès la page de résultats (Google Flights, billets de concerts, billets de musées…), les résultats naturels deviennent secondaires.

Et cette tendance ne s’observe pas uniquement sur les moteurs de recherche mais également sur Facebook, avec une diminution toujours plus importante de la portée des posts organiques face aux recommandations d’amis et publicités.

Dans un tel contexte, la meilleure stratégie à adopter est de concentrer vos efforts sur ce qui intéresse réellement vos cibles et non les robots d’indexation car c’est ce travail qui vous permettra d’être bien noté sur ces derniers. Ainsi, le SEO nécessite des compétences de plus en plus transverses, et se repense de façon intégrée au sein d’une stratégie de marketing globale qui vous permettra de tirer votre épingle du jeu sur tous les leviers.

Marquez les esprits : pensez « branding »

Sur un marché ultra-compétitif, l’idéal est de toucher vos clients potentiels le plus tôt possible dans le processus d’achat, c’est-à-dire avant même qu’ils n’entament leurs recherches sur internet. Qu’ils entendent parler de vous de façon positive au point de penser à votre marque lorsque le besoin s’en fera ressentir. Dans cette optique, le branding prend toute son importance, même chez les entreprises qui ne s’y intéressaient pas jusqu’à présent. Déterminer vos valeurs, votre avantage concurrentiel et votre positionnement, et les véhiculer par le biais d’un message différenciant est maintenant décisif. Quitte à identifier une nouvelle niche sur laquelle vous pourrez prospérer. La prescription est la meilleure publicité dont puisse bénéficier une marque et si votre vision est juste et interpelle vos cibles au point de les inciter à la garder en tête voire en parler, celle-ci sera aisément déclinée sur les divers leviers marketing, y compris le SEO.

A cet effet, il sera important de remettre à plat votre branding afin de le rendre remarquable. Quels attributs pourraient vous faire sortir du lot ? Auprès de quelles cibles votre offre pourrait-elle être la plus percutante ? Qu’il s’agisse d’un avantage produit, d’une qualité de service hors du commun, d’une communication décalée ou de tout autre élément pouvant créer un attachement de marque, peaufiner votre différence doit être la base de votre stratégie. Et c’est ce détail que l'on retiendra.

Soignez votre e-réputation

Dans la même lignée, la satisfaction client doit être recherchée et mise en avant. Car Google ne veut pas favoriser des entreprises laissant derrière elles des traces d’expériences négatives. Or, là où les grandes marques peuvent encore potentiellement avoir le bénéfice du doute en cas de raté, les plus petites entreprises n’ont pas le droit à l’erreur. Et les clients aux expériences positives ayant moins tendance à s’exprimer que ceux qui sont déçus, rien ne vous empêche de les encourager à également partager leurs bonnes impressions en ligne. Votre capital image n’en sera que meilleur.

Stratégie de contenu : La qualité plutôt que la quantité

Enfin, le contenu demeure toujours une pièce maîtresse de la stratégie SEO. Mais pas n’importe lequel. Celui qui est valorisé par Google doit, dans le cadre d’une expérience utilisateur fluide et agréable, également fournir une expérience positive au lecteur, sans être rédigé dans le but d’optimiser le site pour des mots ou expressions clés. Dans le cadre de sites marchands, bien comprendre les attentes de vos clients, et les critères déterminants pour leurs achats, vous permettra de savoir quelles informations doivent être communiquées ainsi que leur hiérarchie.

Concernant le contenu de marque, celui-ci doit appuyer votre vision et votre identité, tout en adoptant un angle d'approche original et authentique. Laissez libre cours à votre créativité afin de ne pas simplement vous retrouver à décliner voire copier les bonnes idées des autres.

Enfin, concernant le contenu informatif, afin de ne pas multiplier les sujets qui ont déjà largement été débattus par divers concurrents directs ou indirects, la bonne stratégie à adopter est de se baser sur les questions que se posent vos cibles, puis de combler les lacunes en matière de contenu disponible sur le web en repérant celles qui n’ont pas encore été traitées de façon satisfaisante ou qui nécessitent des réponses plus détaillées. 

En conclusion, les évolutions toujours plus complexes du SEO provoquent finalement des remises en question stratégiques de la part des marques qui permettront à terme de mettre fin à la surinformation pour ne finalement garder que le meilleur.

Annonces Google