Les créateurs de contenu sont-ils menacés par Google ?

Avec le déploiement croissant de ses featured snippets, Google annonce clairement sa stratégie : améliorer la recherche de ses utilisateurs en apportant des réponses directement au sein des pages de résultats.

Conséquence directe ? Une baisse généralisée des clics sur les résultats, et donc de trafic organique sur la plupart des sites web. Une situation redoutée par les créateurs de contenu qui voient leurs efforts cannibalisés par le moteur de recherche.

La communauté des spécialistes du marketing digital est en effervescence. Ses experts multiplient les nouvelles de mauvaise augure face à la baisse croissante, bien que modérée, du taux de clic sur les résultats de recherche Google. En cause, le déploiement croissant par le moteur de recherche de featured snippets. Carrousel des meilleurs films de l’année, définition apparente des termes recherchés, liste d'ingrédients de recettes disponible d'entrée de jeu, croissance (douteuse) de la recherche vocale : la liste des contenus cannibalisés par Google n'en finit plus de s'agrandir.Il semblerait que le fameux triangle d'or de Google ait tendance à inclure toujours moins de résultats. Pire encore, les clics sur les premiers résultats de recherche, tant convoités par les experts SEO, sont en forte baisse sur les requêtes disposant de ces featured snippets.
Bonne ou mauvaise nouvelle pour les créateurs de contenu ?

Au cours des deux dernières années, les résultats ne nécessitant pas de clics (résultats “zéro clic”) ont augmenté de plus de 11% sur mobile, et de plus de 9,5% sur desktop. Les opportunités de gagner du trafic sur son site - et donc de gagner de nouveaux clients - via Google se voient ainsi de plus en plus réduites. Et quand l’on sait l’effort qu’il en coûte aux créateurs de contenu d’élever leurs pages aux premiers rangs des résultats de recherche, il y a de quoi être frustré. Après tout, on a rarement vu un monopole aussi puissant se priver de tirer profit de leur position sur le marché.


Cette prise de position reste tout de même à relativiser puisque, contrairement aux autres puissances du digital que sont Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou encore Reddit, Google trouve encore un intérêt à rediriger les internautes vers d’autres plateformes. Il n’empêche que le contrat informel qui consistait pour le moteur à échanger du trafic contre la possibilité de parcourir, d’indexer et de publier librement tout contenu de créateurs est en train d'être rompu. Cette prise de position met toujours plus à mal l’idée d’un Web plus ouvert et plus divers.

D’un côté plus positif, il est nécessaire de noter que seulement une infime partie des requêtes est pour l’instant visée. La plupart des featured snippets ne sont que des affichages partiels d’un contenu plus long. La réponse à la requête de l’utilisateur est donc dans ces cas incomplète. De fait, il s’agit pour les créateurs de contenu d’être toujours plus créatifs afin de donner une bonne raison à l’internaute de cliquer. Investir dans son apparence sur les résultats de recherche est désormais un prérequis, même si cela ne résulte pas par un clic. Enfin, il reste toujours plus nécessaire pour les spécialistes du marketing de se positionner tout au long de l’historique de recherche de leurs utilisateurs afin de se positionner comme un expert et ce, dès les premières recherches.

Autour du même sujet

Les créateurs de contenu sont-ils menacés par Google ?
Les créateurs de contenu sont-ils menacés par Google ?

Conséquence directe ? Une baisse généralisée des clics sur les résultats, et donc de trafic organique sur la plupart des sites web. Une situation redoutée par les créateurs de contenu qui voient leurs efforts cannibalisés par le moteur de recherche....