Gestion des données : les entreprises françaises encore en difficulté

Pour tirer pleinement parti des données, de manière efficace et sûre, les entreprises doivent les gérer de manière responsable. Mais la route semble encore longue.

Pourtant, les employés consacrent en moyenne une heure par jour à rechercher des données et les entreprises françaises perdent en moyenne 1,3 million d’euros par an en raison de défaillances rencontrées dans la gestion des données ! A l'heure de la transformation numérique, pourquoi les entreprises ne sont-elles toujours pas à même d’agir comme il se doit ?

Les entreprises ont une double responsabilité envers leurs clients : utiliser leurs données pour leur offrir la meilleure expérience possible, mais aussi protéger ces dernières en s'assurant qu'elles ne sont pas utilisées à mauvais escient. Une analyse adéquate des données comporte des avantages multiples pour les entreprises, puisqu’elle permet d’acquérir une connaissance sans précédent de leurs clients et de profiter d’opportunités commerciales réellement avantageuses. C’est pour cette raison qu’à l’heure actuelle, le pouvoir que représentent les données ne peut être ignoré ou considéré comme acquis.

Pour tirer pleinement parti des données, de manière efficace et sûre, ces dernières doivent être gérées de manière responsable. Pourtant, de nombreuses entreprises se découragent encore devant les difficultés. Celles qui utilisent des environnements informatiques saturés et fragmentés par exemple, se retrouvent dans l’incapacité de gérer efficacement leurs données, ou de s’assurer qu'elles soient protégées, fiables, conformes et exploitables.

Gestion des données en entreprises : des difficultés persistantes

Une mauvaise gestion des données peut coûter cher aux entreprises car elle a un impact sur l'efficacité, la sécurité, la productivité et la rentabilité. Une étude de Veritas a révélé que les entreprises françaises perdaient en moyenne 1,3 million d’euros par an en raison de défaillances rencontrées dans la gestion des données.  Les entreprises interrogées indiquent que la difficulté à venir à bout de ces problèmes affecte leur prise de décisions stratégiques (19%), leur agilité (29%) et leur compétitivité sur leur marché (25%). Un quart (25%) ont même noté une diminution de leurs revenus et 27% parlent de mécontentement de leur clientèle. Et encore, ces statistiques ne prennent pas en compte les amendes et les pénalités potentielles résultant d'atteintes à la protection des données et à la non-conformité à la réglementation en vigueur, tel que le Règlement général sur la protection des données (GDPR).

Lorsqu'une entreprise n’est pas en mesure de rallier ses données à une cause ou à un objectif commercial, elle avance dans l’ombre, sans informations essentielles pour prédire avec précision les résultats ou les obstacles à venir. Elle ne peut pas être agile et par conséquent, ne réussira pas dans notre économie numérique en constante évolution.

Mais si une mauvaise gestion des données représente une telle perte financière, pourquoi les entreprises ne sont-elles pas à même d’agir comme il se doit ?

Les causes sont en réalité à la fois stratégiques et opérationnelles : les employés dans le monde perdraient en moyenne une heure par jour à rechercher des données, ce qui représente une diminution de 15% de leur productivité. Ajoutons à cela le fait que beaucoup d’entreprises ne savent pas avec précision où rechercher leurs données, qui se trouvent bien souvent dans des compartiments déconnectés et difficiles d’accès. Ces plateformes de stockage sont généralement le résultat de solutions ponctuelles, introduites dans l’entreprise il y a de nombreuses années.

En conséquence, les entreprises sont confrontées à des défis quotidiens qui comportent des difficultés à surveiller et à tracer les diverses bases de données et les systèmes de gestion. Dans un environnement aussi complexe, il est donc facile pour les données de passer inaperçues : d’être oubliées, non classées et à disposition d’utilisateurs mal attentionnés.

Bien entendu, plus les entreprises essaient de régler les difficultés en uniformisant leur approche, plus les coûts sont importants et moins le retour sur investissement est élevé. Des moyens sont gaspillés alors qu'ils pourraient être investis pour développer de nouvelles compétences et technologies.

Le Big data : responsabilité collective  

Ces défis peuvent sembler comme une montagne à surmonter, mais les avantages d'une meilleure gestion des données sont loin d’être négligeables. Pour en tirer parti, les entreprises doivent mettre en œuvre des solutions qui offrent aux employés une visibilité de l'ensemble de leurs données.

Avoir une vision globale de la gestion des données au sein d’une entreprise est l'étape la plus importante pour en faire bon usage dans l'économie numérique. Les entreprises doivent donc adopter une plateforme centralisée de gestion des données qui comprend tous types d’environnements, que ce soit dans le cloud ou sur site. Une plateforme qui permet de savoir quelles données l’entreprise possède et sur quel type de cloud elles se trouvent, pour pouvoir les protéger via une politique de gestion unique et cohérente.

L'adoption d'une approche plus structurée et responsable de la gestion des données permet aussi d'améliorer la productivité des employés, de réduire les coûts, de satisfaire davantage sa clientèle et d'améliorer la conformité. La gestion des données cesse d'être un coût pour l'entreprise et devient un atout qui crée de la valeur et de meilleures opportunités commerciales.

Le Big data est une grande responsabilité. Les entreprises ont aujourd’hui l’opportunité de comprendre et d’analyser leurs données, qu’elles se trouvent à l'intérieur ou à l'extérieur de la société. Mais il faut garder à l’esprit qu’à mesure que les entreprises grandiront, la quantité de données qu'elles pourront recueillir et les dangers qui pourront se poser si elles sont désorganisées augmenteront également. Les données servant de catalyseur pour la transformation numérique, la résolution des problèmes de gestion des données doit être un effort à l'échelle de l'entreprise. Avec des récompenses commerciales aussi importantes à saisir, il ne s’agit plus seulement d’un défi informatique, mais de la responsabilité de tous.

Autour du même sujet

Gestion des données : les entreprises françaises encore en difficulté
Gestion des données : les entreprises françaises encore en difficulté

Pourtant, les employés consacrent en moyenne une heure par jour à rechercher des données et les entreprises françaises perdent en moyenne 1,3 million d’euros par an en raison de défaillances rencontrées dans la gestion des données ! A l'heure de la...