Transformation numérique : la gouvernance des données et agilité au secours des DSI

Le rôle du DSI est aujourd’hui en pleine évolution. Pour mener à bien la transformation numérique, qui permettra à son entreprise de gagner en compétitivité et d’améliorer ses services, il doit passer du statut de preneur de commandes à celui d'innovateur.

Il y a dix ou quinze ans, les DSI avaient une responsabilité et une vision horizontales de l'entreprise. Leurs efforts se concentraient sur l'interne, ils avaient pour rôle de résoudre les différentes problématiques commerciales de l’entreprise grâce à l’informatique. Essentiellement des fournisseurs de services, ils attendaient que les que les différents services internes de l’entreprise les sollicitent afin de répondre à leurs demandes tout en consacrant la majeure partie de leur temps au support client et à la maintenance des systèmes.

Aujourd’hui, il est attendu d’eux une remise en question de l’entreprise : ils sont invités à consulter les cadres dirigeants et proposer des initiatives qui permettront d’améliorer et de développer l’entreprise. Ils doivent non seulement être au fait des technologies éprouvées mais aussi des technologies de pointes et nouvelles tendances qui feront la différence face aux entreprise concurrentes.

Un récent sondage Dell EMC / Forbes Insights illustre parfaitement ce changement. Interrogés sur l’influence de la transformation numérique sur le rôle du DSI, les dirigeants d’entreprise ont répondu :

  • À 71 % les DSI contribuent aujourd'hui à façonner les modèles demain et ils sont devenus des conseillers stratégiques chargés d'aider les différentes unités commerciales à tirer le meilleur parti de la technologie.
  • 68 % ont indiqué que les DSI sont appelés à collaborer plus étroitement avec les cadres supérieurs pour créer de nouvelles opportunités commerciales.

Les DSI tiennent le rôle de conseillers stratégiques. Ils aident les dirigeants à développer de nouvelles opportunités concurrentielles. Bien loin du rôle de fournisseurs de services qu’ils tenaient il y a encore quinze ans.  L’évolution de leur rôle repose aujourd’hui sur deux piliers : les données et le développement agile.

La gouvernance des données pour une meilleure connaissance du marché

Il est difficile d'innover si l’on n’a pas conscience ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Et les silos de données sont l'un des défis majeurs que doivent relever les DSI qui cherchent à jouer le rôle d’acteur de changement organisationnel.

L'équipe web détient les données d'analyse numérique. Le service financier dispose de données budgétaires dans un système ERP. Les équipes commerciales et marketing détiennent toutes les informations clients dans les outils de gestion de la relation client et d'automatisation du marketing. Mais l’entreprise n'a pas l'accès centralisé aux données nécessaires pour prendre des décisions stratégiques significatives.

Il ne s'agit pas seulement de connaître les chiffres de vente. Ni d'avoir un tableau de bord de données pour telle ou telle application. Mais de comprendre comment, pourquoi et où les clients utilisent des produits et services spécifiques. Et d'être en mesure de recueillir des données dont on sait qu'elles sont cohérentes et d'avoir une vue d'ensemble du modèle opérationnel et des activités de l’entreprise. Quels sont les marchés qui nécessitent le plus d'attention ? Quels produits faut-il prioriser ?

Le rôle du DSI est d’appliquer les technologies pertinentes afin de fournir les bonnes données aux bonnes personnes et leur permettre de répondre aux questions afférentes. Pour fournir ces données, il est nécessaire d’intégrer les applications et connecter les référentiels de données, établir des politiques de gouvernance des données, mettre en place des dictionnaires de données et identifier les enregistrements de référence unique pour chaque type de données utilisé dans l'entreprise, afin qu’elles soient cohérentes et fiables.

En mettant en œuvre une gouvernance de la qualité des données, un DSI fournit aux cadres supérieurs et au service informatique la base factuelle pour transformer l'entreprise et efficacement mettre en place les produits et services. Mais alors comment s'opère cette transformation ?

Itérer rapidement avec des pratiques agiles

Il y a dix ans, le travail d'un DSI consistait à éviter les risques. Lorsqu’une unité commerciale avait besoin de capacités informatiques, le DSI était responsable de la mise en œuvre d'une technologie sûre et fiable. Les DSI d'aujourd'hui doivent être à l'aise avec le risque. Ils doivent pouvoir essayer de nouvelles choses, même s'ils ne peuvent pas être sûrs à 100 % de leur réussite. S'ils sont prudents, s'ils hésitent trop longtemps, l’ensemble de l’entreprise perdra la bataille face aux concurrents.

Pour bien commencer la transformation numérique, il est recommandé de sélectionner quelques projets pilotes et de les mettre en œuvre rapidement. Au lieu de s'attaquer à des efforts de longue durée et qui exigent l'approbation de plusieurs intervenants. Il est préférable d’identifier quelques opportunités clés et lancer une validation de principe, même si les technologies choisies ne répondent qu'à 75 % de ce qui est au final nécessaire. Cela permet de mettre rapidement les choses en place, de les essayer et d'y apporter les corrections nécessaires.

Pour travailler aussi rapidement, il est judicieux d'utiliser des plateformes de développement ne requérant que peu de code afin de minimiser le temps et la main d'œuvre nécessaires au développement et aux tests des nouvelles fonctionnalités. Ce type de plateforme permet de lancer des projets en quelques semaines ou en quelques mois plutôt qu’en plusieurs années. Les mises à jour doivent quant à elles être espacées de quelques jours plutôt que de quelques semaines.

Pour gérer ces projets, les DSI doivent mettre en œuvre une gestion du cycle de vie des applications et faire rapidement des choix difficiles en matière de compromis. Ils doivent s'efforcer de réutiliser et d'étendre leurs activités tout en tenant compte de la dette technique et doivent conduire la transformation plus intelligemment et plus rapidement que les DSI d’autrefois.

Dans ce nouveau monde du numérique tourné vers l'extérieur et en constante évolution, l'intégration et la gouvernance des données sont plus importantes que jamais. Elles fournissent la connectivité et le contenu nécessaire aux innovations offrant des avantages tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l’entreprise. Elles rendent la transformation numérique possible.

Transformation numérique : la gouvernance des données et agilité au secours des DSI
Transformation numérique : la gouvernance des données et agilité au secours des DSI

Il y a dix ou quinze ans, les DSI avaient une responsabilité et une vision horizontales de l'entreprise. Leurs efforts se concentraient sur l'interne, ils avaient pour rôle de résoudre les différentes problématiques commerciales de l’entreprise...