L'avenir est connecté et c'est à nous de le rendre sûr

Cette année, l'Internet des objets ou « IoT » fête ses 20 ans. C’est en effet en 1999 que Kevin Ashton, technicien britannique, introduit cette notion alors qu’il développe les technologies de capteurs et d'identification au MIT.

Malgré de fulgurantes avancées et la présence incontestable du concept à ce jour, l’IoT a dû faire face à de grands défis sur les deux dernières décennies. En effet, la sécurité reste aujourd'hui la problématique majeure à laquelle les avant-gardistes de l'ère de la transformation numérique sont confrontés. Nous avons connecté une multitude d’objets à l'esprit de l'IoT et il est maintenant de notre ressort d’assurer la sécurité de ces mêmes objets.La révolution de l'Internet a touché pratiquement toutes les industries et tous les secteurs : jusqu’à encore récemment, dans les transports aériens, la couverture Internet n’était pas disponible en vol et les passagers s'occupaient grâce à des magazines. Mais aujourd’hui, le Wi-Fi est plus facilement disponible sur les vols quelle que soit la région du monde (grâce également à la 5G qui crée des vitesses d'accès similaires à celles du Wi-Fi), ouvrant ainsi l’accès aux cyberattaques, qui pourraient avoir des conséquences dévastatrices, voire mortelles.Ces questions ne se limitent pas seulement à l’espace aérien, elles concernent aussi le domaine militaire. Effectivement, les soldats s’appuient sur une technologie portable composée de dispositifs militaires adaptables, non plus au seul casque mais également aux bras et aux jambes du militaire. Ces appareils servant généralement à communiquer des informations hautement stratégiques, une technologie non sécurisée pourrait avoir des conséquences désastreuses en donnant des contre-ordres aux soldats. Même la démocratie peut être considérablement affectée par le défaut de sécurité. Les urnes qui utilisent des technologies risquent d'être piratées, pouvant ainsi fragiliser les fondements mêmes sur lesquelles nos sociétés sont établies.Nous sommes tous concernés par ces problématiques, même à notre domicile. Les ampoules et écrans connectés, ainsi que les assistants vocaux compatibles avec Internet nous proposent de toutes nouvelles fonctionnalités mais représentent aussi de nouveaux canaux d'attaques qui pourraient rendre les données personnelles - ou même le domicile - accessibles à des personnes malhonnêtes.Les services de santé peuvent aussi être visés. Par exemple, les stimulateurs cardiaques (communément appelés pacemakers) connectés permettent des mises à jour logicielles, tout en donnant aux médecins un accès aux données des patients beaucoup plus rapidement qu'auparavant. Cependant, si la sécurité n’est pas optimale, la vie même du patient pourrait être en danger. En d’autres termes, il est essentiel que le rythme de l'innovation et celui de la sécurité soient parfaitement corrélés. Être pratique sans être sûr n’est pas utile et revient à accueillir les menaces à bras ouverts. Notre société est largement interconnectée via bon nombre de ces dispositifs connectés mais les failles de sécurité font régulièrement les gros titres. Alors que l'IoT s'apprête à entrer dans sa troisième décennie, la sécurité est prête à prendre un nouveau virage. 

Au cours des cinq prochaines années, le nombre d’appareils connectés augmentera de façon exponentielle. Sécuriser l'IoT n'est donc plus un projet mais bel et bien une problématique actuelle - il n'a jamais été aussi important de préserver l'intégrité et la confidentialité des données en sécurisant ce que nous connectons. La sécurité doit être intégrée dans l'ADN de chaque dispositif et ce, dès sa conception. La sécurité n'est pas un luxe, mais une nécessité.La sécurité se doit d’évoluer en parallèle de la transformation de nos modèles économiques. Les risques devenant de plus en plus fréquents et personnels, il est indispensable que nous trouvions des solutions avant qu’il ne soit trop tard. Nous nous devons également d’établir des repères et des définitions fiables de la sécurité, afin que tous nos appareils connectés répondent à des normes similaires de haut niveau.

En tant qu’acteurs de l'économie mondiale, nous avons l’opportunité de choisir les projets dans lesquels nous investissons. La méthode la plus fiable et la plus précise consiste à utiliser une plateforme unifiée de gestion des terminaux qui offre une sécurité de bout en bout et flexible. La gestion des terminaux et le contrôle des politiques sont essentiels pour sécuriser l'IoT et assurer la sécurité des utilisateurs.

En tant qu’acteur industriel, nous devons collaborer pour aider les gouvernements, les institutions de santé, les banques et les fabricants à évoluer dans un avenir hyperconnecté, avec toutes les menaces qu’il comporte. On parle notamment de sécuriser les voitures sans conducteur, les drones, les systèmes d'intervention en cas d'incident, les systèmes robotisés dans les hôpitaux, les boîtes noires et plus encore. L’atteinte de ces objectifs permettra de préserver la confidentialité et la sécurité des données et, par conséquent, de préserver la sécurité et la santé des individus.

L'avenir est dans l'hyperconnectivité et celui de l'IoT sera assuré à la condition qu’innovation technologique et sécurité puissent travailler de pair. Et c'est le meilleur cadeau d'anniversaire qu'on puisse lui offrir.

L'avenir est connecté et c'est à nous de le rendre sûr
L'avenir est connecté et c'est à nous de le rendre sûr

Malgré de fulgurantes avancées et la présence incontestable du concept à ce jour, l’IoT a dû faire face à de grands défis sur les deux dernières décennies. En effet, la sécurité reste aujourd'hui la problématique majeure à laquelle les avant-gardistes...