Facebook veut enrichir HTML5, et liquider le débat sur les App natives

Le réseau social prend la tête d'un groupe d'une trentaine d'acteurs IT pour compléter la spécification HTML5 du W3C. Objectif : donner les moyens aux développeurs Web mobile de se rapprocher des applications natives.

La montée en puissance des accès à Facebook depuis des smartphones pousse le réseau social à se lancer dans une démarche visant à promouvoir les standards Web mobiles. Objectif affiché : lutter contre la fragmentation des navigateurs mobiles, qui selon Facebook constitue un frein au développement d'applications Web pour les smartphones.

Dans cette optique, le réseau social prend la tête d'un groupe d'une trentaine d'acteurs, parmi lesquels quelques éditeurs (Adobe, ainsi que Microsoft, Mozilla et Opera du côté des fournisseurs de navigateur). La définition d'un mode de paiement fait également partie du projet.

Mais, Facebook estime aussi que la spécification HTML5 n'est pas suffisamment riche. Selon le réseau social, c'est notamment le cas des canvas. "Leurs limitations constitue par exemple un obstacle au développement de jeux sur mobile", note Tobie Langel sur le blog de Facebook à destination des développeurs. "Les manques de HTML5 empêchent les développeurs Web de concurrencer les applications natives." Et Tobie Langel d'argumenter : "ne pas pouvoir, par exemple, utiliser les fonctionnalités de caméra en natif via les applications HTML5 grève l'expérience utilisateur."

Un espace a d'ores et déjà été créé sur le site du W3C pour accueillir le projet (dont le nom de code est Core Mobile Web Platform Community Group). Cette initiative intervient alors que Mozilla a tout juste annoncé sa volonté de soumettre au W3C une spécification visant à standardiser l'API de son OS Web (lire l'article : Boot2Gecko : Mozilla dévoile son OS Web mobile).



Réseau / Facebook