La compression HTML commence à se généraliser

indicateur annuel constitué à partir des données du site d'analyse technique
Indicateur annuel constitué à partir des données du site d'analyse technique W3Techs. © JDN

Longtemps dénoncée comme l'une des bonnes pratiques perdues de la performance web, le recours à la compression HTML fait une percée qu'il convient de saluer au sein des 10 millions de sites web à plus forte audience. Cette technique, permettant de réduire le poids des pages et donc de booster la performance web, est désormais mise en pratique par 58% d'entre eux, contre 51% il y a un an.